« Maintenant vous serez aussi confinés en cas de pollution !! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

La liberté ne se négocie pas. C’est un grand principe sur lequel il ne faut jamais déroger et il ne faut jamais non plus baisser la garde.

La liberté est toujours à une génération de l’extinction…

Ronald Reagan était dépeint en France comme un acteur de série B un peu crétin.

C’est toujours la même lecture facile des choses de la part d’une élite française qui se croit toujours supérieurement cultivée qu’elle soit de gauche ou de droite et méprise ostensiblement les gens sortis du rang.

Ronald Reagan qui était un homme bien plus fin et intelligent que beaucoup ne le pensent a prononcé un discours assez célèbre aux Etats-Unis ou il disait :

« Mais la liberté n’est jamais à plus d’une génération de l’extinction. Nous ne l’avons pas transmise à nos enfants dans le sang. La seule façon pour eux d’hériter de la liberté que nous avons connue est de se battre pour elle, de la protéger, de la défendre, puis de la leur remettre en leur expliquant comment ils doivent faire de même de leur vivant ».

Si je vous parle de cela aujourd’hui, c’est parce que l’immense majorité a préféré la soumission au combat contre le Passe Sanitaire ne voyant pas le danger terrible que représente ce précédent mortifère pour la démocratie et nos libertés.

Désormais, tout le monde a compris où l’Etat veut en venir. Ce provisoire qui va évidemment durer et le passe sanitaire s’installer dans la durée puisqu’il sera prolongé jusqu’en juillet 2022 puis après pour l’éternité.

Toujours dans cette logique de réduction de vos libertés, ils ne reculent plus devant rien.

Vous polluez trop.

Votre existence est une menace pour la planète.

Alors comme on ne peut pas revendiquer que vous tuer tous serait la meilleure des solutions, on se dit maintenant que vous confiner dès qu’il y a un pic de pollution ce serait une très bonne idée.

Vous enfermer pour tout est une excellente idée.

« C’est excessif mais ce serait la solution idéale » : faut-il confiner la population les jours de pic de pollution ?

« Chaque année, 6300 personnes meurent de la pollution rien qu’en Auvergne-Rhône-Alpes. Les causes sont multiples. À l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air ce jeudi, Santé Publique France publie pour la première fois les résultats d’une étude sur l’impact de la pollution de l’air sur toute une région, en Auvergne-Rhône-Alpes.

Les résultats de l’étude dans cette région où la majorité de la population est exposée à des seuils dangereux sont éloquent: 2000 décès par an sont liés à l’exposition au seul dioxyde d’azote et près de 4300 décès sont liés chaque année aux particules fines. « C’est lié à la pollution industrielle. Les particules fines, c’est un sujet très complexe, il y a plusieurs types d’émissions, on a des sources extrêmement variées, parfois issues de l’exploitation agricole », explique ce jeudi sur RMC Jean-Baptiste Renard, cardiologue et directeur de recherche au CNRS.

6 300 morts, cela représente 7% des décès annuels en Auvergne-Rhône-Alpes, tous liés à ces polluants invisibles qui pénètrent dans l’organisme. Chaque année, ils causent également 780 AVC, près de 200 cancers du poumon et plus de 500 crises d’asthme chez des enfants passés par les urgences. Certains Lyonnais respirent des taux de dioxyde d’azote 6 fois supérieurs à la norme. Et en zone rurale comme dans la Drôme, l’ozone est de plus en plus concentré.

« C’est excessif mais ce serait la solution idéale. Si l’on suit les recommandations de l’OMS, on est toujours, dans nos grandes villes, au-dessus des seuils de particules fines. Il faudrait lors des grands épisodes de pollution arriver à des solutions drastiques, arriver à des très fortes baisses de l’activité industriel », détaille le cardiologue ».

La dictature sanitaire !

Au nom de votre santé, vous n’aurez plus le droit de vivre.

Vous serez en bonne santé, mais objectivement sans vie.

Vivre c’est savoir mourir et savoir mourir est tout aussi difficile que de savoir bien vivre. Ainsi va la roue de la vie pour l’humanité depuis la nuit des temps.

Ils sont devenus fous.

Ils sont en roues libres et racontent n’importe quoi.

Je ne veux pas vivre confiné.

Je ne veux pas vivre sans liberté.

Je ne veux vivre dans une prison nommée France.

Il n’y a aucune économie durablement prospère sans liberté. L’économie chinoise est prospère uniquement parce qu’elle tire sa créativité des pays libres.

Les dictatures étouffent la créativité et sont rapidement incapables de résoudre les problèmes.

Elles créent la misère, là ou la liberté créée les solutions et donc la prospérité qui n’est pas que matérielle.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire [email protected]
Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae