Poutine explique sèchement la hausse des prix du gaz en Europe

Poutine explique la hausse des prix du gaz en Europe en disant en substance que ce n’est pas la faute des Russes mais bien celles des Européens qui font n’importe quoi avec leur marché de l’énergie. Stocks trop bas, transition écologique totalement foirée qui est en train d’avorter sous le poids de la réalité.

Couper les centrales nucléaires c’est très bien, mais on met à quoi à la place les gros malins ?

De l’éolien.

Très bien.

Mais c’est du vent en termes de production.

Le compte n’y est pas.

Nous manquons d’énergie.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Poutine explique la hausse des prix du gaz en Europe

Alors que les prix du gaz en Europe battent des records, Vladimir Poutine lie cette tendance à la pénurie d’électricité, ajoutant que tout sur ce marché ne dépend pas des producteurs.
Intervenant lors de la Semaine de l’énergie russe, Vladimir Poutine a cité plusieurs facteurs expliquant selon lui les causes de l’envolée des prix du gaz.

« L’augmentation des prix du gaz en Europe est une conséquence du déficit d’électricité et pas le contraire. Il ne faut pas mettre ses problèmes sur le dos d’autrui, comme tentent de le faire certains de nos partenaires », a-t-il signalé.

Les prix du gaz en Europe battent des records alors que les réserves sont au plus bas, entamées par un hiver prolongé en 2020-2021 et pas suffisamment remplies depuis. À cela s’ajoute un apport réduit des énergies renouvelables, comme l’éolien, pour des raisons météorologiques. Le tout intervient sur fond d’offre réduite et d’accélération de la demande en raison de la reprise économique après la levée de la plupart des nombreuses restrictions liées à la pandémie de Covid-19.

« Défauts systémiques »

Selon le Président russe, ces dix dernières années, le système énergétique européen avait multiplié les « défauts systémiques » qui ont finalement abouti à cette crise. Selon lui, ce système ne connaissait pas de difficultés lorsqu’il était basé sur le nucléaire et le gaz.

Il a ajouté que, dans la Russie actuelle, « il est impossible d’imaginer » des problèmes similaires. Et de rappeler qu’au cours des neuf premiers mois de l’année en cours, la Russie a augmenté de 15% ses livraisons de gaz à l’Europe.

Vladimir Poutine a démenti l’opinion selon laquelle les prix élevés étaient avantageux pour les producteurs.

« Une haute conjoncture des prix est en mesure d’avoir des conséquences négatives pour tous, producteurs compris », a-t-il affirmé.

Ces quelques derniers mois, les prix du gaz en Europe ont plus que doublé. Le 6 octobre, le gaz naturel a atteint son maximum historique à 1.937 dollars pour 1.000 mètres cubes avant de reculer à 1.067,5 dollars ce 13 octobre.

Source Agence de presse russe Sputnik.com ici

Source à l’adresse Insolentiae