Avec plus de 34 000 cas en 24h, la Russie enregistre un record de contaminations au Covid-19

34 303 contaminations au Covid-19 ont été enregistrées en Russie au cours des dernières 24h, un chiffre jamais enregistré. Face à l’afflux de patients, le ministère de la Santé a appelé les médecins à la retraite à reprendre du service.

La Russie ne voit toujours pas le bout de la quatrième vague épidémique de Covid-19. Le 17 octobre, le pays a dénombré 34 303 nouvelles contaminations en 24 heures, un record depuis le début de la pandémie, ainsi que 997 morts. Le 16 octobre, le pays avait franchi pour la première fois la barre symbolique du millier de morts quotidiens dus au Covid-19 avec 1 002 décès. 

Selon le ministère russe de la Santé, la flambée actuelle se caractérise par une augmentation rapide du nombre de cas, ainsi qu’un grand nombre de patients développant, très rapidement après leur prise en charge, des complications nécessitant une aide à la réanimation. 

Citée par Intefax, Anna Popova, directrice de l’agence sanitaire Rospotrebnadzor, a annoncé le 12 octobre que le virus continuait de se propager dans 77 régions et que le taux d’incidence du virus Covid-19 augmentait simultanément aux infections respiratoires et à la grippe.

Les medecins à la retraite appelés à reprendre du service

Selon le Moscow Times, plusieurs régions ont mis en place des restrictions sanitaires pour freiner l’épidémie. Il est dorénavant obligatoire de présenter un code QR attestant d’une vaccination complète pour accéder à certains services et espaces publics. 

Toujours selon le Moscow Times, le ministre de la Santé Mikhaïl Mourachko a appelé les médecins à la retraite à reprendre du service en raison de l’augmentation record des infections et des décès dus au Covid-19. «Nous lançons un appel aux personnels de santé à la retraite afin qu’ils reviennent», a-t-il déclaré. 

Le ministère de la Santé et l’agence Rospotrebnadzor ont tous deux constaté une augmentation des contaminations depuis septembre. En octobre, la situation sanitaire continuait à se dégrader dans la plupart des régions de la Fédération de Russie. En conséquence, les services de réanimation et de traitement des maladies infectieuses continuent de se remplir. 

Source à l’adresse RT France