«Crime d’Etat» : à Paris, près de 2 000 personnes commémorent le 60e anniversaire du 17 octobre 1961

A Paris, des milliers de personnes ont battu le pavé à l’occasion du 60e anniversaire du massacre d’Algériens le 17 octobre 1961. Ils ont exigé la reconnaissance de cet épisode sanglant de la Guerre d’Algérie en tant que «crime d’Etat».

1 800 personnes ont manifesté à Paris à l’occasion du 60e anniversaire du 17 octobre 1961, un des épisodes sanglants de la guerre d’Algérie. En tête de cortège, une longue banderole noire a été brandie sur laquelle était inscrit en rouge : «Pour la reconnaissance du crime d’Etat.» Comme le rapporte l’AFP, plusieurs dizaines d’organisations et d’associations ainsi que des syndicats et partis de gauche (EELV, LFI, PCF) avaient signé l’appel à manifester.

Le cortège, qui devait relier des lieux symboliques du massacre, du Grand Rex au pont Saint-Michel, a été arrêté par les forces de l’ordre à quelques dizaines de mètres du point d’arrivée. 

Des petits groupes ont finalement été autorisés à rendre hommage aux victimes au niveau du pont au Change. 

La veille, la présidence française a reconnu pour la première fois «que près de 12 000 Algériens furent arrêtés et transférés dans des centres de tri. Outre de nombreux blessés, plusieurs dizaines furent tués, leurs corps jetés dans la Seine». Le bilan officiel ne faisait état jusqu’à présent que de trois victimes.

Source à l’adresse RT France