Extrême-Orient russe : vers une aide supérieure à 10 000 euros pour la naissance d’un 3e enfant

Le président russe a demandé au gouvernement d’instaurer une aide conséquente pour les familles accueillant un 3e enfant dans la région d’Extrême-Orient, dédiée au financement d’un logement. Un nouvel élément de la politique nataliste de l’exécutif.

Un million de roubles, soit environ 12 000 euros : c’est le montant que pourraient toucher les familles de l’Extrême-Orient russe, à l’arrivée de leur troisième enfant. La mesure a été en tout cas défendue par le président Vladimir Poutine, alors que l’exécutif russe multiplie les mesure visant à lutter contre la crise démographique dont souffre le pays.

Selon une publication du 16 octobre sur le site du Kremlin, le chef d’Etat a notamment confié comme «mission» au gouvernement, d’ici le 3 novembre, d’octroyer aux familles vivant dans le district fédéral d’Extrême-Orient «le droit de recevoir une prestation sociale d’un montant d’un million de roubles et versée en une fois en cas de naissance d’un troisième enfant ou d’enfants ultérieurs». Cette aide doit néanmoins être utilisée pour acquérir ou financer la construction d’un logement dans le district d’Extrême-Orient.

La Russie a lancé le 15 octobre le troisième recensement officiel de sa population depuis la chute de l’URSS. D’après l’AFP, «il est d’ores et déjà clair que la population russe continue de rétrécir», une évolution qui se serait accélérée avec le Covid-19, responsable de plus de 200 000 morts selon le bilan officiel.

Le président russe Vladimir Poutine fait de la relance démographique une de ses priorités en matière de politique intérieure. Juste avant le début de la pandémie, le chef d’Etat avait annoncé un nouveau plan pour porter d’ici 2024 le taux de fécondité de 1,4 à 1,7 enfant par femme, via des incitations financières. En juin dernier, le président russe avait de nouveau souligné l’importance centrale de cette thématique devant les cadres du parti majoritaire Russie unie, déclarant lors du congrès de cette formation : «Une famille prospère et solide, avec des enfants, est le futur de la Russie.»  

Source à l’adresse RT France