La France affirme qu’elle souhaite voir l’Algérie respecter sa «souveraineté»

Alors que les relations franco-algériennes sont devenues électriques, le Quai d’Orsay a affirmé lors d’un point presse le 20 octobre que la France entendait faire respecter sa «souveraineté» au même titre qu’elle respectait celle de l’Algérie.

Lors d’un point presse le 20 octobre, le Quai d’Orsay est revenu sur l’évolution récente des relations entre la France et l’Algérie. Interrogée, la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a affirmé que si la France respectait la souveraineté de l’Algérie, «il va de soi que [la France attend] aussi de tous [ses] partenaires le respect de [sa] souveraineté.»

Une réponse des plus officielle donc, qui se veut la réciproque de la déclaration du 12 octobre de Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, qui «a rappelé la semaine dernière le profond attachement de la France au respect de la souveraineté algérienne», selon les propos de la porte-parole du ministère.

Jean-Yves Le Drian avait en effet affirmé à cette occasion que «c’est aux Algériens et à eux seuls de décider de leurs destins et de définir les contours de leurs choix et de leur débat politique».

Pour rappel, le 2 octobre Alger avait rappelé son ambassadeur à Paris et avait subordonné son retour «au respect de l’Algérie, le respect total de l’Etat algérien». Cette tension entre les deux pays avait été causée par les propos du président de la République qui avait accusé le système «politico-militaire» algérien d’entretenir une «rente mémorielle» sur le conflit en servant à son peuple une «Histoire officielle» qui «ne s’appuie pas sur des vérités».

Source à l’adresse RT France