Moscou dénonce le refus de la France d’accorder des visas pour sa cathédrale orthodoxe de Paris

La Russie a dénoncé un refus des autorités françaises de délivrer des visas pour les employés de sa cathédrale orthodoxe située à Paris, inaugurée en octobre 2016 quai Branly, sur fond de tensions persistantes.

Moscou a dénoncé le 21 octobre des refus de visas destinés aux employés de sa cathédrale parisienne. «Le ministère français des Affaires étrangères refuse de délivrer des visas à certains membres du personnel du centre, ce qui a un effet négatif sur ses activités», a fustigé la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

Selon elle, les autorités françaises «continuent de retarder la signature de l’accord franco-russe qui régit le statut juridique» de ce Centre spirituel et culturel orthodoxe russe.

«De ce fait, son personnel n’est toujours pas au complet [et son] potentiel n’est pas pleinement exploité», a poursuivi Maria Zakharova.

Inauguré en 2016, ce bâtiment coiffé de cinq bulbes dorés caractéristiques de l’architecture religieuse russe est situé entre la tour Eiffel et les Invalides, au pied du pont de l’Alma, dans le VIIe arrondissement parisien.

Accueillant tant des événements religieux que culturels, ce centre «a été créé dans le but de renforcer la coopération et les relations bilatérales» entre Paris et Moscou, a assuré Maria Zakharova.

«Malgré toutes les difficultés, nous continuerons à renforcer l’activité de ce centre», a-t-elle ajouté.

Dans une période marquée par des tensions avec certains pays de l’OTAN, la Russie se plaint régulièrement de difficultés à obtenir des visas occidentaux pour ses représentations, notamment aux Etats-Unis.

Source à l’adresse RT France