«Avez-vous reçu ma petite culotte ?» : Jean Castex interpellé par une commerçante à Laval

Une commerçante de Mayenne a rappelé au Premier ministre avoir envoyé des sous-vêtements à Matignon en avril 2021 pour protester contre la situation des commerces dits «non essentiels», obligés de fermer durant les confinements dus à la pandémie.

C’est d’une manière pour le moins cavalière que le Premier ministre Jean Castex a été abordé au cours d’un déplacement à Laval (Mayenne) le 23 octobre. «Avez-vous reçu ma petite culotte ?», lui a lancé une commerçante alors que le chef du gouvernement passait devant son enseigne.

Derrière l’humour, la commerçante en question avait adressé le 22 avril 2021 à Matignon, en compagnie de 200 autres représentants de boutiques indépendantes de lingerie, un colis contenant des sous-vêtements, pour protester contre la fermeture des commerces dits «non essentiels» durant les confinements dus à la pandémie. Une lettre avait également été systématiquement envoyée pour défendre ce type de commerce, avec cette question : «N’est-ce pas la première chose que nous enfilons le matin pour nous habiller, même vous, monsieur le Premier ministre ?».

Cette commerçante de Mayenne, Cathy Le Boucher, avait reçu en retour une réponse type envoyée par Matignon qui l’avait déçue, a expliqué La Dépêche. «Vous avez appelé l’attention du Premier ministre sur la situation des boutiques de sous-vêtements, fermées administrativement dans le contexte de crise sanitaire actuelle», écrivait le cabinet de Jean Castex. Le 23 octobre à Laval, le Premier ministre a expliqué en avoir «fait don». «On l’avait demandé», a rappelé la commerçante mayennaise.

Source à l’adresse RT France