Un bâtiment de guerre russe empêche des pirates de détourner un navire dans le golfe de Guinée

Un destroyer de la marine russe est intervenu dans le golfe de Guinée le 25 octobre pour secourir un navire arraisonné par des pirates. Ces derniers ont immédiatement pris la fuite, selon un communiqué du ministère russe de la Défense.

Dans un communiqué publié le 25 octobre, le ministère russe de la Défense a rapporté l’intervention d’un navire de guerre russe dans le golfe de Guinée alors que des pirates tentaient de s’emparer d’un porte-conteneurs. «L’équipage du navire anti-sous-marin Vice-amiral Koulakov a empêché la capture d’un navire civil par des pirates dans le golfe de Guinée, dans l’océan Atlantique», est-il expliqué dans le communiqué. «Vers 13h00, le navire russe a reçu un signal de détresse du porte-conteneurs Lucia battant pavillon du Panama et naviguant de la République du Togo à la République du Cameroun», est-il précisé.

L’équipage du Lucia s’était quant à lui réfugié dans la salle des machines tandis qu’un hélicoptère Kamov Ka-27PS avait décollé du destroyer pour se rendre rapidement «dans la zone de l’incident». «A l’approche de l’hélicoptère, les pirates ont quitté le navire en montant à bord d’un bateau et se sont dirigés vers la côte à vive allure», selon le texte.

Un groupe antiterroriste russe a ensuite débarqué sur le Lucia et a effectué une inspection du bâtiment pour s’assurer qu’il était désormais sûr.

Le destroyer Vice-amiral Koulakov se trouvait dans la zone pour mener des opérations de sécurité maritime. «Les marins russes assurent la sécurité de la navigation civile en surveillant la situation à la surface à l’aide d’avions embarqués», affirme à ce titre le communiqué. Il ajoute également que «plusieurs navires civils ont été inspectés et la capture d’un cargo panaméen a été empêchée par les marins de la Flotte du nord lors de cette veille antipirate».

Le destroyer de classe Oudaloï est arrivé dans le golfe de Guinée le 11 octobre pour une patrouille anti-piraterie de trois semaines. Il a déjà empêché la saisie d’un autre navire battant pavillon panaméen. 

Source à l’adresse RT France