De la phobie administrative au burn-out administratif !

Vous vous souvenez de Thevenoud et de sa célèbre phobie administrative pour ne pas payer ses impôts comme il l’aurait du ?

Au-delà de cette histoire croquignolesque, il y a un bien un véritable sujet.

« Seules les lettres des huissiers m’ont fait réagir » : la phobie administrative, un cauchemar au quotidien

Qui n’a jamais remis à plus tard les pénibles tâches dictées par l’administration ? Une amende à régler, une réclamation à faire, les impôts à déclarer… Les tâches administratives sont pour beaucoup un véritable cauchemar, source avérée d’anxiété pour certains, jusqu’à la vraie phobie administrative pour d’autres.

« Je pourrais dire que je suis juste feignant, mais c’est bien plus que ça », raconte Valentin*, un jeune musicien et réalisateur de clips de 25 ans à la notoriété grandissante. Un mail des impôts indiquant de nouveaux documents disponibles ? « Je ne clique pas ». Appeler la Société des auteurs et compositeurs de musiques ? «C’est dans ma liste de choses à faire depuis trois semaines ». À l’autre bout du fil, Valentin avoue que son courrier arrive toujours chez ses parents, comme « un acte manqué » pour éviter la vague d’anxiété qui déferle sur lui à chaque nouveau papier.

Le musicien décrit son « angoisse montante » face à n’importe quelle tâche administrative du quotidien ».

Le problème c’est que le monde est devenu terriblement compliqué.

Au lieu de nous simplifier la vie, on nous la complique en réalité à tous les étages et à tous les niveaux.

Aujourd’hui le travail que faisaient les entreprises vous a été transféré en grande partie.

Vous remplissez les formulaires sur Internet à longueur de journée.

Vous téléchargez dans vos espaces clients les factures que plus personne ne veut vous envoyer.

Vous faîtes vos relevés de compteurs en allant dire combien vous avez sur tel compteur dans votre espace client dont vous avez évidemment perdu le code.

Vous faites vos déclarations fiscales en ligne et saisissez tout vous même.

Vous faites vos paiements en ligne.

Il faut regarder les notes de vos gosses par Internet.

Quand vous en avez trois cela tourne au cauchemar administratif vous recevez des mails qu’il faut aller lire dans un espace sécurisé, celui de l’enfant n’étant pas celui du parent ce qui fait pour 3 gosses 6 espaces, 6 identifiants, 6 codes…

Je suis fatigué d’avance… épuisé. Je sens la phobie qui me guette et je regrette le temps béni du cahier de texte et de correspondance sans oublier le bulletin papier qu’il n’y avait qu’à lire et qui ne nécessitait pas d’être téléchargé ce document ne pouvant être lu en raison d’un problème de mise à jour de votre lecteur PDF Acrobat Reader haaaaaaaaaaaaaaaaaaa sauvez-moi !

Bref, les tâches administratives prennent de plus en plus de temps.

Le monde devient de plus en plus complexe.

Alors les gens craquent.

Les gens ne suivent pas.

Les esprits ne suivent plus.

La phobie administrative va se développer et nous allons découvrir même le Burn-out administratif !

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Le Figaro.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae