Juan Carlos aurait jugulé sa libido avec des hormones féminines

L’ancien monarque espagnol aurait connu quelques travers avec sa libido dans sa jeunesse, au point qu’il se serait injecté régulièrement des hormones féminines pour tenter de la réguler. Cette anecdote a été révélée par l’ancien chef de la police.

Exilé à Abou Dhabi depuis plus d’un an, Juan Carlos d’Espagne alimente toujours les anecdotes à son sujet dans la péninsule ibérique. La dernière en date a été révélée par Jose Manuel Villarejo, l’ancien chef de la police : l’ancien roi d’Espagne aurait recouru à des injections d’hormones féminines pour juguler sa libido quelque peu débordante.

L’information a été dévoilée lors d’une audition parlementaire, comme l’a rapporté Vanity Fair le 25 octobre. L’ancien monarque aurait également reçu des bloqueurs de testostérone, prescrits par les services secrets espagnols, afin que sa sexualité ne devienne pas trop encombrante. Corinna Larsen, ancienne maîtresse de Juan Carlos, serait la source de Jose Manuel  Villarejo.

Juan Carlos aurait toujours été réputé pour ses multiples conquêtes. Selon Amadeo Martinez Ingles, l’auteur de Juan Carlos Ier : le roi aux cinq mille amantes, l’ancien roi d’Espagne aurait eu 2 000 maîtresses, dans la seule période de 1976 à 1994, et ce alors qu’il était déjà l’époux de la princesse Sophie de Grèce, qui est officiellement toujours sa femme.

Source à l’adresse RT France