Tensions autour des licences de pêche : Johnson et Macron s’accordent à favoriser une «désescalade»

En marge du sommet du G20 à Rome, le président français et le Premier ministre britannique se sont entendus pour travailler à «des mesures pratiques» pour favoriser «une désescalade» dans le conflit sur la pêche entre Paris et Londres.

Il s’agit d’un premier pas en faveur d’un apaisement entre Paris et Londres, sur le dossier des licences de pêche accordées par le Royaume-Uni à la France depuis le Brexit. Ce 31 octobre, le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre britannique Boris Johnson ont décidé de travailler à «des mesures pratiques» dans «les tous prochains jours» afin de favoriser «une désescalade» à ce sujet, selon l’Elysée cité par l’AFP.

Il s’agit de faire en sorte que «des mesures pratiques et opérationnelles soient prises le plus vite possible pour éviter une montée de la tension», a expliqué la présidence française après un entretien entre les deux dirigeants à Rome, en marge du G20. Un point sera fait le 2 novembre sur la mise en œuvre ou non de mesures de rétorsion par Paris, d’après la même source.

L’entretien en strict tête-à-tête entre les deux dirigeants a été l’occasion pour le président français de «faire passer un message d’exigence, de sérieux et de respect», selon un conseiller de la présidence française cité par l’agence Reuters. «[Il a permis de] prendre des mesures opérationnelles pour faire baisser la tension», selon la même source, alors que Paris entend imposer ce 2 novembre des mesures de représailles au Royaume-Uni s’il ne délivre pas davantage de licences aux pêcheurs français

Détails à suivre…

Source à l’adresse RT France