Poutine dénonce les tentatives de l’OTAN de «briser la parité stratégique» avec la Russie

Vladimir Poutine a déclaré le 1er novembre que la Russie réagirait «de manière adéquate» à toute tentative étrangère de «briser la parité stratégique». Il a également annoncé que Moscou continuerait à renforcer ses capacités de défense aérospatiale.

Lors d’une réunion avec des responsables du ministère de la Défense et de l’industrie militaire du pays organisée à Sotchi ce 1er novembre, Vladimir Poutine a dénoncé ce qu’il estime être la volonté des pays occidentaux de «briser la parité stratégique» avec la Russie, comme le rapporte l’agence TASS.

Le président russe a ainsi déclaré que la Russie avait «identifié plusieurs menaces envers sa sécurité et [en conséquence], se disait prête à y faire face». 

«Nous ne sommes que trop conscients du fait que certains de nos partenaires étrangers n’ont pas renoncé à leur tentative de briser la parité [stratégique], à travers notamment le déploiement de systèmes de défense antimissile à longue portée [dans des zones] proches de nos frontières. Il nous est impossible d’ignorer ces menaces envers la sécurité de la Russie et nous y répondrons de manière adéquate», a-t-il rajouté. 

Sergueï Lavrov avait lui aussi précédemment exprimé son inquiétude quant à l’intention de Washington de déployer des missiles en Europe et dans la région Asie-Pacifique. Lors d’une conférence de presse organisée dans le cadre d’une visite diplomatique en Corée du Sud, le ministre russe des Affaires étrangères avait qualifié de «triste» le fait que les Etats-Unis et l’Occident n’acceptent pas la proposition de Moscou de proclamer un moratoire sur le déploiement de missiles à courte et moyenne portée en Europe.

Pour rappel, les Etats-Unis se sont affranchis, le 2 août 2019, des restrictions que leur imposait le traité FNI (traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire). Le retrait a suscité des réactions inquiètes de la part des Nations unies, de l’OTAN et de la Russie. Le président russe a estimé le 28 octobre que ce retrait risquait de déclencher une «nouvelle course aux armements», et il a par conséquent réitéré sa proposition de moratoire international sur le déploiement de ces missiles.  

Une série de réunions visant à évaluer la modernisation des forces armées russes

Vladimir Poutine a par ailleurs entamé une série de réunions avec les responsables du ministère de la Défense ainsi que plusieurs responsables des grandes entreprises de l’industrie militaire. Pour le président russe, ces réunions ont pour but «d’analyser de manière approfondie les capacités de défense de la Russie et, si nécessaire, d’ajuster et de mettre à jour les programmes de modernisation des forces armées, ainsi que le travail des entreprises du secteur de la défense».

A ce titre, cette rencontre était consacrée à la modernisation des forces aérospatiales russes. Depuis la fin des années 2000, la Russie s’est lancée dans un vaste programme de modernisation de ses forces armées et la modernisation des systèmes de défense aérospatiale en constitue l’un des volets principaux. 

Toujours selon TASS, Vladimir Poutine a ainsi affirmé que depuis 2017, 25 systèmes de défense aérienne S-400 et plus de 70 avions à réaction de dernière génération ont été fournis aux forces armées russes. Le président russe a également indiqué que le premier échantillon de production du tout nouveau système de missiles S-500 devrait être bientôt livré. La dernière génération de ce système de défense aérienne russe sera capable de détecter tout type de missiles, y compris les missiles hypersoniques et balistiques, et de les détruire en vol.

Un navire américain detecté dans les eaux de la mer Noire

Pour le président russe, l’intensité croissante des vols aériens de l’OTAN près des frontières de la Fédération de Russie nécessite l’amélioration du système de défense aérospatiale. Le contexte est d’autant plus tendu pour la Russie qu’un navire de guerre américain croise depuis peu dans les eaux de la mer Noire. Le vaisseau, qui appartient à la sixième flotte américaine, doit participer à des manœuvres militaires conjointes avec les marines de guerre de plusieurs pays membres de l’OTAN. «Nous pouvons l’apercevoir à travers des jumelles ou [via] les systèmes de défense», a-t-il déclaré à ce sujet.

Vladimir Poutine juge donc vital de continuer la modernisation des forces aérospatiales russes. Pour le président russe, «la protection […] de la Russie contre les attaques aérospatiales et le maintien de la parité stratégique dépendent directement de sa préparation au combat et de son équipement».

Source à l’adresse RT France