Les délires des cryptomonnaies !

Amusez-vous autant que vous voulez sur les cryptomonnaies !

C’est génial.

Plus c’est stupide plus c’est rentable.

Pourquoi ?

Parce qu’ils sont des millions à penser s’enrichir en achetant du n’importe quoi, qui repose sur rien et qui ne sert à rien. Même quand à la base c’est une blague… c’est dire le sérieux de la chose.

Mais, il y a une loi fondamentale en économie.

C’est l’offre et la demande.

Si l’offre de tulipes est moins forte que la demande, le prix des tulipes ne peut pas monter, mais si tout de le monde veut des bulbes de tulipes, alors les prix s’envolent. Si les gens pensent que les gens voudront encore plus de bulbes demain, ils se ruent pour acheter des bulbes aujourd’hui.

Il ne s’agit pas de savoir si c’est utile ou pas d’avoir un bulbe ou deux, en fait tout le monde s’en fiche, c’est juste de la spéculation.

Rien de plus.

Rien de moins.

Les gens préfèrent spéculer sur des « crypto- actifs » parce qu’ils pensent que c’est moderne et génial.

Cela ne l’est pas.

Il n’y a rien de moderne là-dedans.

Acheter des bulbes de tulipe ou du Dogecoin ou encore du Shiba c’est la même chose.

C’est juste de la spéculation.

Une spéculation qui peut rendre très riche, alors tous, voulant devenir riches, ils se ruent sur ces trucs-là.

On va encore m’expliquer doctement que je n’ai rien compris.

Mais j’ai très bien compris, rassurez-vous. Spéculez autant que vous voulez, mais vous n’êtes pas génial en gagnant de l’argent en achetant des trucs qui ne servent à rien. Vous profitez juste d’un moment spéculatif. Il faut en être conscient et le savoir pour ne pas induire en erreur d’autres personnes qui pourraient miser un peu trop par appât du gain.

Voici un article qui montre bien la folie qui s’empare de ces crypto-actifs.

SQUID : les investisseurs ne peuvent pas vendre leurs tokens après un pic de 110 000 %

« C’est bien sûr agréable d’avoir un retour sur investissement de 40,000 %, mais de nombreux utilisateurs qui ont investi dans le Squid Game Token ne peuvent pas encaisser leurs gains, le signalant comme une arnaque sur Internet. Le token SQUID a fait la une des journaux dans divers médias financiers et de crypto à travers le monde cette semaine. Pourtant, ce n’est peut-être pas le miracle que tout le monde attendait.

Après avoir augmenté de plus de 110 000 % en moins d’une semaine, des rapports sur des « investisseurs » qui n’ont pas pu vendre leurs tokens après des gains astronomiques commencent à apparaître partout sur Internet.

Le token est classé n° 2905 parmi les cryptomonnaies répertoriées sur Coinmarketcap, mais l’agrégateur de prix lui-même a déjà mis en place une bannière mettant en garde contre le risque élevé d’investir dans le token car il pourrait bloquer les ventes postérieures, quelque chose d’omniprésent dans plusieurs escroqueries crypto.

Comme Cryptopotato l’a signalé, SQUID n’a qu’une semaine. Le token s’est inspiré de la série Netflix «Squid Game ». Une émission mettant en vedette un groupe de 456 concurrents financièrement brisés qui s’affrontent dans des jeux enfantins mais mortels dans le but de gagner un prix en espèces juteux.

Le projet promet une sorte d’adaptation crypto du jeu, obligeant les concurrents à participer à plusieurs jeux avant de repartir avec un prix substantiel en cryptomonnaie. Pour participer, chaque joueur devait payer environ un demi-million de dollars de frais et remporter un jackpot important au cas où il serait le seul gagnant.

Mais certaines personnes ont simplement investi dans le token pour spéculer sans entrer dans le jeu et ont apparemment trouvé impossible de collecter leurs gains. La tactique pourrait être une sorte de protection anti-dumping, mais le livre blanc quelque peu mal écrit du jeu ne mentionne aucun mécanisme de contrôle du marché.

Il s’agit simplement d’un enchaînement de signaux d’alerte pour le projet. Cryptopotato a averti que le site du projet faisait la promotion de tweets d’Elon Musk censés soutenir le projet, ce qui était totalement faux. De plus, les membres de l’équipe de développement n’ont aucune expérience connue et il est difficile de dire s’ils existent vraiment ou non ».

Source Cointribune ici

Autre article à médite celui de Monlivret.fr ici

Le coup du siècle : Il achète pour 8 000 dollars de Shiba Inu et a maintenant plus de 5,7 milliards !

« Si vous suivez l’actualité du marché des crypto-monnaies, vous aurez vu qu’au cours des deux derniers jours, le memecoin Shiba Inu (SHIB) a augmenté de plus de 100%.

Avec cette hausse, Shib est devenu l’une des 20 crypto-monnaies les plus performantes sur Coingecko au mois d’octobre, avec une hausse de plus de 500 % sur la période, surpassant le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH), les deux principales crypto-monnaies du marché.

Ainsi, la crypto-monnaie qui est née dans le seul but d’être un tueur de Dogecoin (DOGE) a augmenté de près de 900% le mois dernier et de 60% en 24 heures et a même dépassé le Dogecoin en capitalisation boursière figurant parmi les 10 premières crypto-monnaies de l’écosystème« .

Et cet article du Progrès source ici, de nous expliquer que le Shiba, comme le Dogecoin c’est une blague sur la blague… Absurde.

« En août 2020, un internaute, surnommé « Ryoshi », lance la cryptomonnaie Shiba Inu, entièrement menée et développée par sa communauté. Tout comme pour sa prédécesseure, elle se veut une blague. Histoire de rajouter à la rigolade, le nom est choisi en référence à la Dogecoin, avec le but annoncé d’être là pour la tuer (« Dogecoin killer ») ».

Restez donc toujours prudent et mesurer dans vos spéculation sur les crypto-actifs. Ce n’est pas du placement, ce n’est pas de la gestion de patrimoine, c’est de la spéculation et l’on ne spécule qu’avec l’argent dont on a pas besoin.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae