Villeneuve-d’Ascq : le commissariat visé par des mortiers d’artifice lancés par «10 à 15 individus»

Aucun blessé n’a été à déplorer. Selon le secrétaire départemental d’un syndicat de police, «toutes les nuits, il y a des tirs de mortier sur des forces de l’ordre dans la métropole» lilloise, alors que la DDSP parle d’attaques «sporadiques».

Le commissariat de Villeneuve-d’Ascq (Nord) a été la cible de tirs de mortiers d’artifice qui n’ont pas fait de blessé, dans la nuit du 2 au 3 novembre, selon la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Nord. Ces mortiers d’artifice ont été lancés par «10 à 15 individus» aux alentours de minuit.

Selon une source policière, ces tirs pourraient être liés à l’interpellation dans l’après-midi d’un conducteur de scooter de 20 ans sans plaque d’immatriculation, dans le quartier sensible du pont de Bois. L’homme aurait refusé d’obtempérer puis percuté un policier, légèrement blessé à la main.

«Des renforts importants» affectés par la préfecture la nuit prochaine

«L’enquête déterminera s’il y a un lien de cause à effet», a nuancé la DDSP, pour qui la «présence accrue de policiers» dans le quartier peut aussi servir d’explication. Selon La Voix du Nord, des CRS sont présents depuis plusieurs jours dans ce secteur connu des forces de l’ordre pour un important trafic de cannabis. Un homme de 20 ans y avait été la cible de coups de feu le 4 septembre, comme le rappelle le quotidien local.

Ce n’est pas la guerre

Au sujet des tirs de mortiers, Philippe Gantois, secrétaire départemental du syndicat Alliance, explique : «Toutes les nuits, il y a des tirs de mortier sur des forces de l’ordre dans la métropole» lilloise, où se trouve Villeneuve-d’Ascq. La DDSP a là aussi relativisé, parlant d’attaques « sporadiques ». Et de préciser : «Ce n’est pas la guerre». La préfecture du Nord a néanmoins annoncé «des renforts importants» qui «seront affectés la nuit [du 3 au 4 novembre] pour assurer la sécurisation de ce secteur» du pont de Bois.

Source à l’adresse RT France