Afghanistan : les Taliban interdisent l’utilisation de devises étrangères

Le porte-parole des Taliban a annoncé que l’utilisation de devises étrangères était désormais interdite pour toutes les transactions dans le pays. Cette mesure vise particulièrement le dollar qui s’est imposé dans les paiements quotidiens.

L’utilisation de devises étrangères a été complètement interdite en Afghanistan, a déclaré porte-parole des Taliban Zabihullah Mujahid dans un communiqué publié le 2 novembre, citant les intérêts nationaux et les conditions économiques actuelles comme les principales raisons de cette décision soudaine.

«La situation économique et les intérêts nationaux du pays exigent que tous les Afghans utilisent la monnaie afghane dans chacun de leurs échanges», a déclaré sur son compte twitter le porte-parole du gouvernement taliban en Afghanistan Zabihullah Moujahid, soulignant que ceux qui enfreignent la nouvelle loi seront poursuivis.

«L’Emirat islamique demande à tous les citoyens, commerçants, hommes d’affaires et à l’ensemble de la population de désormais effectuer toutes leurs transactions en afghanis et de s’abstenir strictement d’utiliser des devises étrangères», lit-on dans le communiqué publié en ligne.

Pendant les années d’occupation du pays par une coalition étrangère sous commandement des Etats-Unis, les dollars ont été largement répandus comme moyen de paiement sur les marchés afghans, tandis que le commerce dans les zones frontalières se faisait avec les devises de pays voisins tels que le Pakistan. Pendant les deux dernières années il fallait en moyenne 75 afghanis pour un dollar US. Mais depuis la prise de pouvoir par les Taliban, la monnaie est tombée à 90 afghanis pour un dollar selon le cours officiel, qui ne reflète pas la réalité des échanges au marché noir.

L’économie précaire de l’Afghanistan est dans une situation rendue encore plus difficile depuis le retrait du soutien financier international survenu en août après la prise de contrôle du pays par les Taliban. Les Etats-Unis, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international ont bloqué l’accès de l’Afghanistan à près de 9,5 milliards de dollars d’actifs stockés à l’étranger. Avant cela, l’aide financière étrangère représentait près des trois quarts du budget de l’Etat.

Source à l’adresse RT France