Manifestation contre la prolongation du pass sanitaire devant l’Assemblée nationale

Après que les députés ont voté dans la nuit le projet de loi de «vigilance sanitaire», rétablissant l’utilisation du pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022, Florian Philippot a appelé à un rassemblement devant l’Assemblée nationale.

A en croire les premières vidéos partagées sur les réseaux sociaux, plusieurs dizaines de manifestants, équipés de parapluies et tenues imperméables, ont commencé à se réunir devant l’Assemblée nationale aux environs de 17h, soit l’heure prévue d’un rassemblement contre la prolongation du pass sanitaire, organisé ce 4 novembre devant la chambre basse du Parlement.

«Manifestation devant l’Assemblée Nationale sur le « Pfizer gate » ! Où sont les parlementaires ? Ou sont les relais du narratif des laboratoires ? Intuitivement je pense que nous sommes au début d’un énorme scandale mondial», a tweeté l’ancien sénateur UDI, Yves Pozzo di Borgo, vidéo à l’appui.

«Pfizer Gate, Prolongation du pass sanitaire votée demain ? 3e dose bientôt intégrée ? Retour du masque à l’école ! On arrête les bêtises !», avaient écrit Les Patriotes, avec à leur tête Florian Philippot, en amont de l’événement. Le mouvement a appelé les députés qui se disent contre le pass sanitaire à rejoindre ce rassemblement, sans «sectarisme» ni «logique de parti».

L’Assemblée nationale a en effet voté dans la nuit du 3 au 4 novembre le projet de loi de «vigilance sanitaire», rétablissant notamment la possibilité de recourir au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022, une date que le Sénat avait ramenée au 28 février. Le texte a été approuvé par 147 voix contre 125 et deux abstentions, au terme d’une nouvelle lecture qui rétablit le texte, profondément modifié la semaine dernière par la chambre haute, dans le sens souhaité par le gouvernement.

Après cette séance au Palais Bourbon, les sénateurs doivent à nouveau plancher sur le texte en fin de journée de ce 4 novembre. L’Assemblée nationale doit avoir le dernier mot le 5 novembre lors d’une lecture définitive.

Source à l’adresse RT France