Pfizer prévoit encore plus de bénéfices et 36 milliards de ventes de ses vaccins !

Les multiples injections des uns, font les profits plantureux des autres.

Si je vous parle de cette prévision revue à la hausse il y a quelques jours par Pfizer, c’est parce qu’il se pourrait qu’elle ne se réalise peut-être pas.

En effet, avec le PfizerGate qui n’en est qu’à ses tous débuts, il serait assez logique que la stratégie du tout vaccinal batte progressivement de l’aile dans un nombre de plus en plus significatif de pays ce qui est déjà le cas en Europe du nord.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Pfizer relève sa prévision de ventes de vaccins anti-Covid

Pfizer a relevé mardi de 7,5% sa prévision annuelle de ventes pour son vaccin contre le Covid-19, le groupe ayant bénéficié d’accords pour les doses de rappel et d’autorisations pour l’inoculation de son vaccin chez les enfants.

Le géant de la pharmacie vise désormais des ventes de vaccins contre le Covid-19 de 36 milliards de dollars, 2,5 milliards de plus que prévu en juillet, pour le vaccin qu’il produit avec l’entreprise allemande BioNTech.

Il a précisé qu’il était en passe de livrer 2,3 milliards de doses de vaccin, sur les quelque trois milliards qu’il prévoit de produire cette année.
Stimulé par la campagne de vaccination à l’échelle mondiale, le vaccin de Pfizer est rapidement devenu l’un des produits les plus vendus de l’histoire de l’entreprise, créée il y a 172 ans.

Ses rivaux Moderna et Johnson & Johnson ont été confrontés à des problèmes de production, ce qui a permis à Pfizer de renforcer son avance dans la signature de contrats d’approvisionnement avec les pays.

Le vaccin a assuré au groupe un chiffre d’affaires de 13 milliards de dollars au troisième trimestre, par rapport aux 10,88 milliards de dollars prévus en moyenne par sept analystes interrogés par Refinitiv.

La compagnie, connue pour des médicaments tels que le Xanax et le Viagra, partage les dépenses et les bénéfices à parts égales avec son partenaire allemand.

Source agence de presse russe Sputnik.com ici

Source à l’adresse Insolentiae