Mexique : affrontements violents entre une caravane de migrants et la police près de Pijijiapan

Au moins un policier a été blessé et 25 personnes ont été interpellées au Mexique dans de nouveaux heurts entre les forces de l’ordre et une caravane de migrants, quatre jours après la mort de deux étrangers en situation irrégulière.

Des affrontements ont éclaté le 4 novembre dans l’Etat du Chiapas, dans le sud du Mexique, entre des migrants et la Garde nationale (GN). Au moins un policier a été blessé et 25 personnes ont été interpellées. Quelques jours plus tôt, deux migrants avaient été tués par des agents de la GN, qui ont invoqué la légitime défense. Les forces de l’ordre mexicaines avaient initialement reconnu la mort d’un seul migrant, de nationalité cubaine.

Comme le rapporte l’AFP, quelque 1 200 migrants marchent depuis quinze jours vers la capitale Mexico, selon des chiffres de l’Institut national des migrations (INM). Ils ont quitté Tapachula, à la frontière du Guatemala, pour revendiquer la régularisation de leur situation. L’INM accuse deux organisateurs de cette marche d’empêcher toute tentative d’aider les migrants et de dialoguer avec eux.

Le Chiapas est la porte d’entrée de dizaines de milliers de migrants centro-américains et haïtiens qui tentent de rejoindre les Etats-Unis, la plupart du temps en vain. Les flux se sont accélérés en 2021. Le Mexique a enregistré 90 314 demandes d’asile de janvier à septembre, selon les derniers chiffres de la Commission d’aide aux réfugiés.

Source à l’adresse RT France