Lyon : un «Dalton» nargue de nouveau les autorités en escaladant le grillage d’une prison (VIDEO)

Un des membres du gang des Dalton a escaladé le grillage de la prison de Lyon-Corbas pour jeter un paquet dans la cour avant de repartir à moto sans être arrêté. La scène a été diffusée en direct sur les réseaux sociaux.

C’est une nouvelle provocation à laquelle s’est livré le gang des Dalton le 7 novembre à la prison de Lyon-Corbas (Rhône) où est incarcéré depuis cet été l’un de leurs chefs, Mehdi F. alias «Many-GT». Annoncée à l’avance sur le compte Instagram du collectif, le direct a été diffusé vers 16h30, précise Lyon Mag.

«Nous voyons un Dalton qui va ravitailler», décrit en préambule le complice du motard qui filme la scène. L’individu en question escalade ensuite sans grande difficulté le grillage avant de lancer un paquet par-dessus le mur d’enceinte. Avant de prendre la fuite, l’homme prend le temps de retirer son maillot rayé (jaune et noir), et de l’accrocher au grillage afin de laisser une trace de son passage.

La scène se solde par un départ en roue arrière à moto-cross. Le collectif a précisé plus tard sur les réseaux sociaux que la gendarmerie était à leur poursuite et que malgré cela, aucun n’avait été arrêté à la suite de ce nouveau coup. 

«Cet aprem, ces voyous de cité veulent rejoindre le rappeur Many-GT ! Que la Justice les aide. Ça fera du bien à la [France] et ça nous donnera de la crédibilité», s’est indigné le porte-parole du Syndicat indépendant des commissaires de police (SICP). 

Les frasques des Dalton, groupe de délinquants de la région lyonnaise, font les gros titres depuis plusieurs semaines alors que ces derniers prennent un malin plaisir à narguer les autorités.

Le maire de Lyon Grégory Doucet (EELV) et la préfecture avaient notamment condamné le 29 octobre un dangereux rodéo du groupe en plein centre-ville. Problème : leurs vidéos semblent faire des émules. C’est ainsi que le 4 novembre, un mineur de 15 ans et un jeune homme de 20 ans se sont introduits vêtus de costumes rayés sur la pelouse du Groupama Stadium pendant le match opposant l’Olympique Lyonnais au Sparta Prague, comme un clin d’œil aux agissements des délinquants. 

Dans une interview au Parisien publiée le 6 novembre, un des porte-parole du gang avait annoncé que les Dalton étaient prêts à une «trêve» avec les autorités à condition qu’on libère un de leurs cadres, Mehdi F. alias «Many-GT», délinquant au casier long comme le bras, incarcéré car «tenu responsable de la complicité de rodéos» pour un clip de rap, selon Le Progrès. Ils demandent en outre un feat (duo) avec la chanteuse belge Angèle. 

«Les rodéos sauvages dans les rues piétonnes ça s’arrête, on est désolés, on n’est pas là pour faire peur à la population, on s’y est mal pris […] mais par contre, les rodéos sur le périphérique et pour les autres routes ça ne s’arrêtera pas tant qu’on aura pas décidé d’arrêter», avait déclaré par ailleurs le porte-parole des Dalton. 

Source à l’adresse RT France