I-coulogie bidon. Le problème du textile. L’effroyable réalité chilienne.

Ils vous parlent de l’écologie et de la Cop 26 des trémolos dans la voix.

La démagogie et les bons sentiments m’agacent.

L’important ce sont les faits.

Et les faits c’est que nos belles âmes achètent des milliers de tonnes de vêtements chaque année, qui arrivent par containers d’Asie en Europe ou en Amérique. Puis une fois usagé, cela repart par dizaines de milliers de tonnes au Chili, pour terminer … dans des décharges en plein désert.

En cherchant bien nous y trouverons certainement les fringues de Greta quand elle portait encore des couettes si « attendrissantes » et de tous ses jeunes amis si prompts à faire la leçon au monde entier.

Il n’y a aucune véritable écologie pour le moment.

Il n’y a que de la fiscalité, des intérêts d’argent et le fait, au nom de l’écologie, de tondre un peu plus les pauvres et les braves gens que nous sommes.

Tout ceci est une vaste fumisterie qu’il faut dénoncer.

Et non.

Trier poubelle jaune, verte, ou bleue ne sauvera pas la planète.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae