Appel à «virer» les journalistes de RT France de manifestations : une plainte déposée

RT France porte plainte en réaction à un article s’étonnant que nos journalistes aient pu couvrir «en toute tranquillité» une récente manifestation contre l’extrême droite. RT France réagira dès que ses journalistes sont menacés ou harcelés.

La présidente de RT France Xenia Fedorova a annoncé ce 10 novembre qu’une plainte serait déposée au sujet d’un article publié le 1er novembre sur le site Rebellyon, qui dénonçait la «présence en plein cœur de la manifestation antifasciste lyonnaise» du 23 octobre de notre média.

L’auteur de cet article s’étonnait de l’«accueil bienveillant» réservé aux journalistes de RT France venus couvrir ce rassemblement. «Il convient de virer les propagandistes de RT (ou autres médias du genre) des manifs qui visent l’émancipation collective», concluait l’article, après avoir révélé l’identité et le visage des deux journalistes. Une méthode qui s’apparente à un appel à les prendre pour cibles dans l’exercice de leur fonction, mettant dès lors leur intégrité physique en danger.

«RT France va porter plainte et le fera à chaque fois que des journalistes de RT France sont menacés ou harcelés», a commenté Xenia Fedorova, réagissant à ce qui s’apparente au fichage de journalistes effectuant leur métier – comme le souligne le SNJ de RT France dans un communiqué.

RT France condamne fermement les menaces inacceptables à l’encontre de ses journalistes. Leur sécurité et la liberté d’exercer leur métier sont sa priorité. RT France prendra les mesures qui s’imposent face à ces méthodes détestables et condamnables.

Source à l’adresse RT France