La Chine continue de bénéficier de l’aide française au développement : un député LR proteste

Le député Les Républicains Marc Le Fur a exprimé son étonnement devant le fait que la Chine bénéficie encore de l’aide française au développement, alors qu’elle est en passe de devenir la première puissance économique mondiale.

La Chine, toujours un pays en voie de développement ? La réponse est non pour Marc Le Fur. Dans un rapport annexé au projet de loi de finances pour 2022, le député Les Républicains s’étonne que le géant asiatique bénéficie toujours des subsides de l’aide française au développement (AFD), alors que ce pays se rapproche du statut de première puissance économique mondiale, comme le rapporte le magazine Capital.

Neuvième au rang des bénéficiaires de l’aide publique au développement (APD), la Chine a en effet reçu de la France 140 millions d’euros en 2020 au titre de ce soutien, devant le Burkina Faso et le Cameroun. Pour Marc Le Fur, c’est une situation d’autant plus surprenante et incongrue que la Chine, qui «occupe la position particulière de récipiendaire et de donneur» d’aides publiques au développement, n’a pas grand-chose de commun avec les autres bénéficiaires de l’aide française. En effet, Pékin n’est pas loin d’accéder à la première place des puissances économiques mondiales, loin devant la France.

Alors pourquoi la Chine continue-t-elle à être considérée comme un pays en voie de développement ? C’est l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dont la France est membre, qui la considère toujours ainsi, à cause de son PIB par habitant (9 608 dollars), indicateur calculé en divisant le PIB global du pays par la population. Automatiquement, avec ce calcul, la Chine et ses 1,4 milliard d’habitants dégringole au 72e rang mondial, loin derrière la France (21e), rapporte encore Capital.

Pour le député LR Marc Le Fur, l’aide à la Chine ne doit pas perdurer et la France devrait, selon lui, agir, auprès de l’OCDE, afin que celle-ci modifie les critères d’attribution de l’APD. «Il est urgent d’extraire la Chine de la liste des pays en développement», plaide-t-il, invitant à se concentrer sur les pays qui en ont plus besoin, comme ceux d’Afrique et du Moyen-Orient.

Le montant global pour l’ensemble des pays soutenus par la France dans le cadre de l’AFD est de 3,9 milliards d’euros en 2021, 4,9 milliards d’euros en 2022.

Source à l’adresse RT France