Traversées de la Manche par des migrants : Paris réagit aux remontrances de Londres

Le ministère français de l’Intérieur a jugé que les propos de Londres critiquant la gestion par la France des traversées clandestines de migrants vers la Grande-Bretagne étaient «inacceptables».

«Il est inacceptable d’être accusés d’instrumentaliser les migrants et de cautionner les activités des groupes criminels, alors que nos forces sont mobilisées quotidiennement pour sauver des vies. L’instrumentalisation de ce sujet à des fins de politique intérieure n’est pas à la hauteur de l’enjeu», a réagi le 12 novembre le ministère français de l’Intérieur, cité par l’AFP.

Son homologue britannique venait quant à lui de qualifier d’«inacceptable» le nombre de traversées illégales de la Manche qui a atteint un nouveau record avec plus d’un millier pour la seule journée du 11 novembre.

«Le public britannique en a assez de voir des gens mourir alors que des groupes criminels sans pitié profitent de leur misère», avait ajouté le porte-parole du ministère britannique, affirmant que le controversé projet de loi réformant le système d’asile, en cours d’adoption, «réparera[it] le système cassé qui encourage les migrants à faire ce trajet mortel».

Des traversées clandestines en augmentation

Reconnaissant que «le nombre de tentatives de traversées a[vait] beaucoup augmenté», le ministère français de l’Intérieur a fait valoir que «le taux de mise en échec rest[ait] à un niveau très élevé, de l’ordre de 60 % depuis le début de l’année, contre 56 % en 2020».

En outre, il a affirmé que 1 295 passeurs avaient été interpellés et 30 filières démantelées de janvier à octobre 2021, ce qui correspondrait à des résultats «en hausse par rapport à la même période sur 2020».

Au total, selon le ministère britannique de l’Intérieur, 1 185 migrants ont réussi à effectuer la traversée le 11 novembre,  portant à plus de 22 000 le décompte depuis le début de l’année.

Le précédent record, datant d’il y a tout juste une semaine, était de 853 traversées en une journée.

Selon le ministère britannique, les autorités françaises ont empêché 99 personnes d’atteindre les côtes anglaises.

Les traversées illégales constituent un sujet régulier de tensions entre Paris et Londres.

Source à l’adresse RT France