Dans l’Oise, une enseignante suspendue pour avoir arrêté de porter le masque durant ses cours

Une enseignant qui ne voulait plus porter son masque durant ses cours a subi un arrêté de suspension. Cette professeur de français a publié plusieurs vidéos pour expliquer son initiative.

Comme la relevé le journal 20 Minutes, Anne-Claire Rossignol, professeur de collège à Gouvieux (Oise), a annoncé avoir été suspendue de ses fonctions après avoir décidé, à partir du 8 novembre, de ne plus porter le masque pour faire ses cours.

Dans une vidéo mise en ligne le 9 novembre, l’enseignante est revenue en détail sur l’origine de son initiative ainsi que sur la sanction qui en a découlé. «J’ai reçu un arrêté de suspension, c’est un écrit qui dit que je n’ai plus le droit de venir au collège tant que je ne remets pas le masque», explique-t-elle.

«Voir des adultes masqués toute la journée, c’est incompatible avec l’apprentissage. C’est pour moi, vous enseigner de façon dégradée», souligne en outre cette professeur de français en évoquant des risques d’ordre psychologique.

«Il faut trouver d’autres solutions», affirme encore l’enseignante qui regrette de ne pas avoir reçu l’écoute nécessaire sur cette problématique.

L’initiative d’Anne-Claire Rossignol n’est pas sans rappeler un communiqué publié en juin dernier par la Société française de pédiatrie (SFP), qui demandait à ce que «les enfants scolarisés en primaire puissent être dispensés dès aujourd’hui du port du masque à l’école, y compris en intérieur». La SFP notait entre autres «la pénibilité d'[une] mesure devenue inutile».

Source à l’adresse RT France