Dégradations au palais omnisports de Marseille : la justice relaxe un lycéen accusé de complicité

L’individu accusé d’être à l’origine de l’intrusion violente le 6 novembre dans le palais omnisports de la Capelette, dans le 10e arrondissement de Marseille, a été relaxé, bien que sa responsabilité morale ait été reconnue par le tribunal.

Comme le rapporte La Provence et BFM TV, le tribunal correctionnel de Marseille a relaxé le 12 novembre un lycéen de 18 ans accusé d’être l’instigateur de l’intrusion de centaines de jeunes individus dans le palais omnisports de la Capelette à Marseille (10e arrondissement). Cet incident s’était soldé par des dégradations. 

En comparution immédiate, le parquet avait pour sa part requis, selon le quotidien régional, huit mois de prison assortis d’un sursis probatoire. L’avocat de la partie civile, Romain Neiller, avait chiffré les dégradations à 10 000 euros.

Le jeune homme avait été placé en garde à vue le 10 novembre. Les enquêteurs avaient auparavant retrouvé des messages sur les réseaux sociaux pouvant laisser penser qu’il incitait d’autres personnes à le suivre dans l’action. Néanmoins, d’après le récit de La Provence, le tribunal a finalement considéré que le lycéen «pouvait avoir une responsabilité morale mais sûrement pas de responsabilité pénale».

Comme l’a rapporté France Bleu le 7 novembre, des tensions avaient eu lieu avec les forces de l’ordre lorsque celles-ci étaient intervenues pour déloger les individus impliqués.
La police n’avait à l’époque procédé qu’à une seule interpellation : un jeune de 17 ans qui avait giflé un agent de police. Selon la radio, il était sorti de garde à vue le 7 novembre avec l’obligation d’effectuer un stage de citoyenneté.

Source à l’adresse RT France