Toulouse : un clip de rap dégénère, des policiers visés par des mortiers

D’après France Bleu et La Dépêche, les forces de l’ordre ont été prises à partie dans un quartier sensible de Toulouse, des mortiers ayant été tirés dans leur direction par des jeunes. Ce fait divers s’est déroulé en marge d’un clip de rap.

Une nouvelle attaque contre les forces de l’ordre a été recensée, cette fois-ci dans un quartier sensible de Toulouse le 13 novembre. Selon France Bleu, qui a contacté une source policière, les autorités ont été attaquées par des tirs de mortier et des projectiles.

Les faits se seraient déroulés alors que se tournait un clip du rappeur Niaks qui, selon des vidéos sur les réseaux sociaux, faisait intervenir des rodéos de quads et de motos en plein quartier. Des dizaines de personnes étaient présentes pendant le tournage.

Dans une story, le rappeur a publié la séquence vidéo de ces troubles, l’intitulant «Bagdad».

Il a également publié des séquences de quads et motos roulant sur la roue arrière.

France Bleu a contacté le syndicat Alliance Haute-Garonne, qui a déclaré qu’«un des tireurs de mortier a été arrêté […] par un équipage de la brigade anticriminalité».

La Dépêche a écrit de son côté qu’aucun blessé n’avait été déploré «mais les policiers, qui ont reçu des renforts notamment des équipes de maintien de l’ordre qui surveillaient le cortège des antivax, ont dû user de grenades lacrymogènes pour disperser les assaillants et ramener le calme».

Source à l’adresse RT France