Antilles : rassemblements et blocages contre l’obligation vaccinale (IMAGES)

Aux Antilles, le mouvement de protestation contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire a engendré de nombreux blocages. Plusieurs embouteillages ont été recensés et le port de Fort-de-France a été bloqué.

Les appels à la grève générale ont entrainé des blocages aux Antilles. En Guadeloupe, plusieurs opérations escargot ont été signalées ce 15 novembre 2021, provoquant de nombreux embouteillages. Comme le rapporte la chaine locale Canal 10, des manifestants ont également barré certaines routes de l’île. Des heurts ont par ailleurs opposés certains d’entre eux aux forces de l’ordre.

L’appel à la mobilisation avait été lancé par le LKP, une organisation qui regroupe en son sein une cinquantaine d’organisations syndicales, associatives, culturelles ou encore politiques de l’île. Le collectif s’oppose à l’obligation vaccinale pour les personnels soignants ainsi que ceux de l’Education nationale ou de Pôle emploi.

Blocage du Port de Fort-de-France en Martinique

En Martinique, l’intersyndicale de la santé et la majorité des centrales syndicales ont appelé à une grève générale ce 15 novembre. Les syndicats dénoncent toujours l’obligation vaccinale des soignants et l’instauration du pass sanitaire. Selon France-Antilles, des opérations escargot sont en cours depuis le sud, l’est et le nord vers Fort-de-France. Le cortège, qui a rendez-vous à la maison des syndicats, doit ensuite se diriger vers l’Agence régionale de santé de la Martinique pour «faire entendre sa voix».

Les opérations escargot ont engendré de gros embouteillages sur plusieurs axes routiers majeurs de l’île. De nombreux services municipaux, crèches et écoles font également l’objet de perturbations. Les syndicats ont aussi bloqué les accès du port de Fort-de-France dans la matinée du 15 novembre. Aucune entrée ni aucune sortie du port n’était possible.

Report de l’obligation vaccinale pour les soignants au 31 décembre

Le 12 novembre, la médiatrice nationale nommée par le gouvernement Danielle Toupillier, le directeur du travail, détaché à la préfecture Léandre Beauroy, et le virologue Emmanuel Gordien avaient annoncé la fin de la mission de médiation, mais proposé un nouveau calendrier concernant l’obligation des soignants.

Aux Antilles, les opposants à la vaccination obligatoire ont obtenu une première victoire en contraignant le gouvernement à repousser la date butoir de l’obligation vaccinale pour les soignants au 31 décembre 2021. Les ministres de la Santé et des Outre-Mer ont également annoncé la prolongation de la gratuité des tests à la même échéance.

Source à l’adresse RT France