Crise migratoire : Lavrov dénonce le comportement «inacceptable» de la Pologne

Alors que de nouveaux affrontements se sont produits à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, où des centaines de migrants affluent pour rejoindre l’Union européenne, le ministre russe a accusé Varsovie de violer le droit international.

Lors d’une conférence de presse ce 16 novembre, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a dénoncé le comportement «inacceptable», selon lui, de la Pologne dans la crise migratoire en cours à sa frontière.

«Je pense que le gaz lacrymogène, les canons à eau, les tirs au-dessus des têtes des migrants en direction de la Biélorussie : tout cela reflète l’intention de cacher ses actions», a accusé le ministre, alors que de violents affrontements ont eu lieu ce même 16 novembre entre des migrants tentant de forcer le passage et les forces de l’ordre polonaises.

«Ils ne peuvent pas ne pas comprendre qu’ils sont en train de violer toutes les normes imaginables du droit international humanitaire et d’autres accords de la communauté internationale. Bien sûr qu’ils le comprennent !», a-t-il poursuivi.

Sergueï Lavrov a par la suite abordé l’arrestation par les autorités polonaises de deux journalistes de RT France, David Khalifa et Jordy Demori, alors qu’ils tentaient de rendre compte de la crise dans une zone décrétée interdite par Varsovie.

«Les journalistes, bien sûr, doivent faire leur travail, s’acquitter de leurs obligations professionnelles. Y faire obstacle signifiera aller à l’encontre des nombreux et fervents appels et exigences formulés, entre autres, par des membres de l’UE», a commenté Sergueï Lavrov.

Source à l’adresse RT France