Le père de Julian Assange rencontre des députés à l’Assemblée nationale

Une conférence de presse en soutien au fondateur de WikiLeaks Julian Assange se tient à l’Assemblée nationale en présence de Jean-Luc Mélenchon, Cédric Villani et François Ruffin, qui appellent la France à accorder l’asile au journaliste emprisonné.

Présent en France, où il s’est rendu quelques jours plus tôt à une réunion des lanceurs d’alerte, John Shipton, le père de Julian Assange, rencontre ce 16 novembre à l’Assemblée nationale plusieurs députés. Une conférence de presse y est notamment organisée en présence, entre autres, des députés Jean-Luc Mélenchon, Cédric Villani, Jean Lassalle ou encore François Ruffin, qui appellent la France à accorder l’asile au journaliste emprisonné.

Détenu à Londres dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, le fondateur de WikiLeaks attend la décision de l’appel concernant le refus de son extradition formulé par la justice britannique en janvier. Dans un état de santé très fragile selon ses proches, et présentant des signes de torture selon le rapporteur spécial de l’ONU Nils Melzer, Julian Assange risque 175 ans de prison s’il est extradé aux Etats-Unis où il est poursuivi pour espionnage et piratage informatique. 

Le rapporteur de l’ONU ne cesse de critiquer les autorités pénitentiaires britanniques pour leur traitement du journaliste : «Vous ne pouvez pas aider quelqu’un à se remettre de la torture en continuant de le torturer. Et c’est exactement ce qu’ils font. Ils l’isolent ; ils le maintiennent dans des limbes.»

En France, 39 députés se sont récemment mobilisés pour demander au gouvernement d’accorder l’asile à Julian Assange. Parmi eux : les élus de La France insoumise François Ruffin, Mathilde Panot, ou encore Danièle Obono, le député du groupe Libertés et territoires Jean Lassalle, mais aussi les députés ex-LREM désormais sans étiquette Martine Wonner et Cédric Villani. 

Source à l’adresse RT France