Grèce : heurts entre la police et les restaurateurs en grève contre les restrictions sanitaires

Plusieurs manifestants à Athènes ont affronté les forces de l’ordre après un appel à la grève lancé par le milieu de la restauration. Depuis le 14 novembre, les clients doivent se munir d’un pass sanitaire pour se rendre dans certains commerces.

Le 16 novembre, plusieurs manifestants défilant dans la capitale grecque sont allés au contact avec une ligne de policiers en tenue anti-émeute, certains allant jusqu’à les bousculer en poussant leurs boucliers.

Un appel à la grève de 24 heures avait été lancé par la Fédération panhellénique des professions de la restauration et des professions connexes (POESE), un syndicat représentant les travailleurs des secteurs des services et du tourisme. Les manifestants se sont rassemblés sur la place Syntagma et se sont dirigés vers le bâtiment du ministère des Finances.

Selon les nouvelles règles sanitaires, introduites le 14 novembre, les visiteurs des magasins de détail, des banques, des salons de coiffure et des cafés et restaurants en plein air doivent fournir un certificat de vaccination, la preuve qu’ils sont guéris du Covid-19 ou un résultat négatif au test rapide/PCR. En réponse, les restaurants ont dans leur majorité décidé de fermer leurs portes. Les propriétaires d’entreprises dans d’autres villes ont également rejoint l’appel à l’action lancé à l’échelle nationale.

«Il est impossible de ne prendre aucune mesure, car des gens tombent malades tous les jours. Et ce n’est pas notre faute s’il y a tant de personnes non vaccinées. Telle est la situation», s’est défendu Adonis Georgiadis, ministre grec du Développement et de l’investissement, lors d’une interview en marge de la manifestation.

Source à l’adresse RT France