«On va dénoncer tous vos mensonges» : Rachida Dati invective Anne Hidalgo en plein Conseil de Paris

En pleine session du Conseil de Paris le 16 novembre, Rachida Dati a étrillé la maire Anne Hidalgo à plusieurs reprises, de sa gestion des deniers publics à la propreté de la capitale en passant par des invectives plus familières.

Lors du Conseil de Paris réuni le 16 novembre, l’ancienne Garde des Sceaux Rachida Dati ne s’est pas privée d’invectiver à plusieurs reprises la gestion d’Anne Hidalgo. Cette dernière a toutefois tenu à laisser ouvert le micro de son opposante, qui en a usé à loisir. 

«Souvent, les Parisiens qui suivent à distance ne profitent pas des paroles de Madame Dati», a ainsi ironisé la maire de Paris.

Annonçant dès sa prise de parole «Eh bien comme ça on va dénoncer tous vos mensonges», Rachida Dati a épinglé plusieurs volets de la politique d’Anne Hidalgo, candidate à l’élection présidentielle. Pointant ainsi du doigt l’«exceptionnelle dette que vous [Anne Hidalgo] avez triplée», Rachida Dati a avancé le chiffre de «dix milliards et demi de hors bilan», sans toutefois susciter de réaction particulière de la part de l’intéressée.

Anne Hidalgo de marbre face aux provocations de Rachida Dati

La maire du VIIe arrondissement est ensuite intervenue de façon impromptue lors de la présentation de la politique d’amélioration du cadre de vie, ciblant en particulier la propreté publique. «Eh ben on a vu le résultat ! », a tancé Rachida Dati, qui a en outre lancé : «Il faut arrêter le crack» lorsqu’Anne Hidalgo affirmait vouloir rembourser «notre dette climatique». 

Autant de moqueries qui ont notamment été ponctuées d’un «Oh chouchoute !» lorsque la maire de Paris a déploré le manque d’aides de la part de l’Etat. Une joute verbale qui a également fait le bonheur des médias, notamment de l’émission Quotidien.

Anne Hidalgo a toutefois poursuivi son discours en tentant de rester le plus neutre possible, et ce alors que Rachida Dati appelait le gouvernement à envisager une «mise sous tutelle budgétaire» de la capitale, comme le rapportait Le Figaro le 16 novembre. «Depuis 2019, le niveau des recettes réelles de la Ville de Paris est en baisse constante», s’alarmait notamment l’ancienne Garde des Sceaux.

Source à l’adresse RT France