Les effets secondaires du vaccin vont coûter cher à l’Australie titre Les Echos !

« Covid : les effets secondaires du vaccin vont coûter cher à l’Australie », c’est le titre d’un article du très sérieux et très « mainstream » journal les Echos en France, qui n’est pas franchement un quotidien complotiste voyez-vous !

Vous pouvez aller lire cet article directement sur les site des Echos.fr ici ! Comme vous l’avez sans doute compris, ma ligne éditoriale est très simple. Ne jamais parler de rumeurs mais uniquement de faits qui finissent toujours par passer dans une source officielle que l’on peut citer. Il faut juste accepter quelques semaines de décalage entre les rumeurs (qui semblent solides) et la vérité qui, prenant les escaliers, met un peu plus de temps à arriver.

Bref, nous apprenons donc « officiellement » qu’environ 10 000 Australiens réclament au gouvernement une indemnisation après avoir subi d’importants effets secondaires à cause du vaccin anti-Covid. La facture pourrait s’élever à plusieurs millions de dollars australiens, rapporte le « Sydney Morning Herald » !

Il y a deux choses très importantes dans cet article.

La première c’est que si en France il n’y a pas d’effets secondaires, que tout va très bien et que les effets secondaires pour notre population se sont arrêtés avec le nuage de Tchernobyl à la frontière, même si il n’y a plus de douanier, il y en a un paquet en Australie. C’est comme les malades hospitalisés du Covid en Belgique. Ils sont 64 % à être doubles vaccinés, mais ils sont hospitalisés pour une forme plus légère, de la même manière que lorsqu’ils meurent, c’est d’une forme moins grave du Covid, puisque tout le monde sait que quand on est vacciné on est protégé contre les formes graves, même quand on est mort. Ainsi va ce monde dans un délire intellectuel jamais vu.

La seconde, c’est que le modèle économique des laboratoires pharmaceutiques est exactement le même que celui des banques, à savoir qu’ils ont privatisé les profits, et socialisé les pertes. En effet, partout dans le monde ils ont négocié l’absence de poursuites sur leur « vaccin » d’un nouveau genre. Ce sont les Etats qui prendront en charge les indemnisations des victimes. Des Etats, qui, bien évidemment, feront tout pour ne pas payer ni indemniser.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae