Japon encore un plan de relance à 430 milliards d’euros !

Vous savez quoi ?

Non ? Allez, je vous donne la nouvelle.

Figurez-vous que le Japon lance un nouveau nouveau nouveau et nouveau plan suite aux nouveaux plans précédents. Un nouveau plan de relance à 430 milliards d’euros, en attendant le prochain.

Normal et logique.

Pendant que la FED réduit ses rachats d’actifs, le Japon lui… va les augmenter.

Le marché sera toujours alimenté mais pas par la même pompe.

Les banques centrales maintiennent l’illusion d’un contrôle monétaire qui, évidemment, n’existe pas.

Nous sommes dans une fuite en avant, mais elle est camouflée à ceux qui ne veulent pas la voir.

C’est à chaque fois la même chose. Les politiques monétaires sont concertées.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Japon : 430 mds d’euros pour un nouveau plan de relance

Le Japon s’apprête à adopter un plan de relance massif d’un montant record de 56.000 milliards de yens (430 milliards d’euros) pour relancer la troisième économie mondiale, a indiqué vendredi le nouveau Premier ministre Fumio Kishida.

Cette batterie de mesures liées à la pandémie, qui devrait être approuvé par le gouvernement plus tard dans la journée, « est suffisant pour rassurer la population japonaise et lui redonner espoir », a précisé M. Kishida à la presse.

Le plan de relance, le premier au Japon depuis fin 2020 et le troisième depuis l’apparition de la pandémie, est constitué à 70% de dépenses budgétaires, d’investissements et de prêts aux entreprises.

Il inclut aussi des fonds qui avaient été fléchés pour de précédents plans d’aide mais n’avaient pas été utilisés jusqu’à présent.
Des aides financières pour de petites et moyennes entreprises frappées par la crise sont aussi prévues.

Un rebond est prévu dès le quatrième trimestre, sous l’effet notamment de la très nette amélioration de la situation sanitaire dans le pays depuis septembre, liée à un taux de vaccination devenu élevé.

Source Agence de presse russe Sputnik.com ici

Source à l’adresse Insolentiae