Baisser la TVA sur la caviar. Les combats de nos sénateurs pour le peuple…

Il reste encore quelques sous (les nôtres) de bon sens au sénateur du nord, qui explique tout de même à ses collègues de l’auguste assemblée sénatoriale, que dans un pays qui va connaître la nouvelle campagne des restos du coeur, proposer un amendement pour baisser la TVA sur le caviar (d’entrée de gamme à 2 smic le kilo) ne semble pas une idée folichonne.

Je crois que jamais nous n’avons atteint un tel sommet de déconnexion entre ceux qui font les lois et ceux qui les subissent, c’est-à-dire nous.

En fait si.

C’était en 1789, enfin un peu avant. Mais cette fois-ci cela ne prendra pas la forme d’une révolution mais d’une implosion.

Explication dans l’édito du jour.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae