Le Medef opposé au retour du télétravail obligatoire

Haaa… les vieilles habitudes ont la vie dure et il est très difficile pour beaucoup de patrons de ne pas avoir leurs troupes sous les yeux et à portée de fouet !!

Ce qui me fait beaucoup rire c’est l’incapacité des « hiérarchies » qui se mentent terriblement, à voir les stratégies d’évitement du travail de la majorité des salariés, et oui, je parle bien de la majorité. Tout le monde a besoin d’argent, pas de travail… Le Medef pense donc qu’en télétravaillant on tire au flanc !

Le Medef vous sauve en réalité en retardant d’une guerre, car quand ils comprendront qu’ils peuvent faire le même travail, sans les charges des bureaux, avec deux fois moins de monde et donc deux fois plus de marges, ils demanderont tous la généralisation du télétravail !!

« Le Medef est opposé à ce que le télétravail soit rendu obligatoire, a déclaré, mardi 23 novembre, Geoffroy Roux de Bézieux. « Il faut laisser le dialogue social de proximité se faire », a justifié le président du Medef sur BFMTV-RMC, ajoutant qu’ »il y a beaucoup d’entreprises qui ont signé des accords ».

« Les chefs d’entreprise peuvent se remobiliser sur le télétravail, mais pas d’obligation », a ajouté le dirigeant de la première organisation patronale française. Il considère que la décision prise par la Belgique face à la recrudescence de l’épidémie de rendre le télétravail obligatoire quatre jours sur cinq partout où c’est possible « est une erreur ».

Le plus truculent c’est quand le patron des patrons nous sort son violon socialisant pour nous expliquer le malheur des uns face aux injustices… snif-snif et ouin-ouin !

Selon Geoffroy Roux de Bézieux, le télétravail « crée parfois un sentiment d’incompréhension et de frustration pour ceux qui ne peuvent pas télétravailler ». « Je vois beaucoup d’entreprises industrielles qui demandent à leurs cadres administratifs de ne pas télétravailler pour créer un sentiment d’égalité entre ceux qui sont postés à la chaîne ou ailleurs et ceux qui peuvent télétravailler », a-t-il expliqué. »

On va archiver ces déclarations pour les ressortir dans quelques semaines ou mois le temps que l’intérêt financier du télétravail leur monte jusqu’au cerveau ! Ils vont bientôt se rendre compte qu’un type en télétravail en province va réclamer moins cher qu’un bobo parisien aux chaussures pointues et au costard slim car le quinoa au bistrot du coin est très coûteux, de même que le loyer de la studette parisienne !

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source France Info ici

Source à l’adresse Insolentiae