Présidentielle : le recteur de la Grande mosquée de Paris appelle à faire barrage «aux aventuriers»

Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Grande mosquée de Paris, a estimé qu’il y avait «péril en la demeure», visant sans le nommer Eric Zemmour. Il a appelé tous les musulmans français à aller aux urnes pour faire barrage «aux aventuriers».

Invité de CNews le 21 novembre, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz, a appelé les musulmans de France au vote pour «faire barrage aux aventuriers qui veulent s’accaparer» le pouvoir, ciblant entre les lignes mais de façon très claire Eric Zemmour.

Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach sur la question de savoir s’il comptait adresser un message ou un appel en vue de l’élection présidentielle, le recteur qui se targue d’être «très républicain» a ainsi demandé à tous les musulmans français «de faire leur devoir civique» qui est d’aller aux urnes. Et de poursuivre : «C’est nécessaire aujourd’hui et encore plus pour 2022, parce qu’il y a péril en la demeure [et] nous devons absolument faire barrage aux aventuriers qui veulent s’accaparer le fauteuil de président de la République.»

«Il y en a beaucoup [d’aventuriers] ?», lui a alors demandé Jean-Pierre Elkabbach. «Il y en a au moins un […] Certains profitent de leur popularité en tant que […] essayiste, journaliste, démagogue, pour devenir président de la République», a répondu Chems-Eddine Hafiz, ciblant ainsi Eric Zemmour sans jamais le nommer directement. 

Le polémiste Eric Zemmour n’a toujours pas déclaré sa candidature à l’élection d’avril 2022 mais a déjà fait une entrée remarquée en campagne, bousculant les certitudes du premier tour.

Source à l’adresse RT France