le FMI met en garde le Salvador contre son utilisation du Bitcoin

« Le Salvador ne devrait pas adopter le bitcoin comme monnaie officielle étant donnés les risques liés à cette cryptodevise, a estimé lundi le Fonds monétaire international.
Cette publication du FMI intervient au lendemain de l’annonce par le président salvadorien Nayib Bukele de sa volonté de bâtir « Bitcoin City », une nouvelle ville alimentée par l’énergie d’un volcan et financée par de la dette en cryptomonnaie ».

« L’instance basée à Washington a par ailleurs souligné les efforts effectués par le gouvernement salvadorien pour développer l’inclusion financière et la croissance économique par l’utilisation des technologies numériques.

Mais « compte-tenu de la haute volatilité du bitcoin » son utilisation en tant que monnaie officielle « génère des risques importants pour la protection du consommateur, pour l’intégrité du système financier et pour la stabilité financière ».

De plus, a prévenu le FMI, « l’utilisation (du bitcoin) peut également entraîner des conséquences budgétaires ».

Le Bitcoin ne peut pas être une monnaie officielle.

Ce que dit le FMI est assez logique.

D’ailleurs, si le Salvador poursuit dans sa logique, ce sera un exemple grandeur nature d’impossibilité pour un Etat bien évidemment de gérer le risque de volatilité de la « monnaie » bitcoin par rapport aux autres devises.

Actuellement le Bitcoin vient de passer de 58 000 euros à 50 000 euros en quelques jours seulement. Si vous mettez ces évolutions en pourcentage, aucun pays ne peut voir ses budgets varier dans de telles proportions.

« Le bitcoin ne devrait pas être adopté comme monnaie officielle », a-t-il asséné, appelant les autorités salvadoriennes à « limiter » la portée de la législation datant du 7 septembre qui a fait de la cryptomonnaie une devise officielle du pays au même titre que le dollar américain (qui a remplacé la monnaie nationale, le colon, il y a vingt ans).

Danser sur un volcan…

C’est vraiment l’allégorie du Bitcoin !

Je trouve ahurissant de vouloir mettre cette « ville », la Crypto City sur les flancs d’un volcan…

« Lors d’une conférence sur le bitcoin en Amérique latine, M. Bukele a expliqué samedi que la Bitcoin City « inclura(it) tout: des quartiers résidentiels, d’autres commerçants, des services, des musées, des lieux de loisirs… des aéroports, des ports, des trains et que le volcan de Conchagua « fournira(it) l’énergie nécessaire à l’ensemble de la ville et alimentera(it) également le minage » –production des cryptomonnaies, très gourmande en électricité ».

Toute cette histoire terminera sous les cendres volcaniques.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source AFP via BFM ici

« Bitcoin, arnaque, Ponzi ou placement du siècle ? » L’édito de Charles SANNAT

Source à l’adresse Insolentiae