La livre turque en chute libre

« La livre turque a chuté mardi de 15 % en réaction aux nouvelles déclarations du Président turc qui s’est engagé à remporter sa « guerre d’indépendance économique » et a défendu les récentes baisses des taux d’intérêt de la banque centrale du pays.
La monnaie turque, qui a perdu depuis le début de l’année 40 % de sa valeur, est tombée en séance de mardi 23 novembre à 13,45 livres pour un dollar et se traitait vers 13h52 GMT à 12,55. Il s’agit de son onzième jour consécutif de repli.
Face à l’euro, la livre turque est tombée à un creux historique à 14,6442 mardi.
Des manifestations se sont déroulées ce mardi à Istanbul et à Ankara suite à la chute de la livre, relate la chaîne de télévision Halk TV. Les manifestants, dispersés par la police, réclamaient la démission du gouvernement et le départ du parti au pouvoir ».

Il faut dire qu’en Turquie, l’inflation est forte, environ 20 % par an.

Ne vous moquez pas des Turcs. C’est un grand pays. Une grande nation.

L’inflation de 20 % arrive chez nous.

Pour le moment elle est masquée uniquement parce que nous avons plus de bombes et d’avions que la Turquie, mais l’Europe tigre de papier est en train de s’effondrer.

La protection de l’euro deviendra prochainement illusoire.
Le Président turc rejette les politiques de hausses de taux.

Ici on se moque de lui tout en maintenant nos taux à 0, mieux, en les rendant mêmes négatifs !

« Je rejette les politiques qui nuiront à notre pays, l’affaibliront, condamneront notre peuple au chômage, à la faim et à la pauvreté », a déclaré Recep Tayyip Erdogan.

« Semih Tumen, l’ancien vice-gouverneur de la banque centrale, limogé en octobre par le Président turc, plaide de son côté pour un retour immédiat à des politiques permettant de préserver la valeur de la livre.
« Cette expérience irrationnelle qui n’a aucune chance de réussir doit être abandonnée immédiatement et nous devons revenir à des politiques de qualité qui protègent la valeur de la livre turque et la prospérité du peuple turc », a-t-il écrit sur Twitter ».

Nous entrons dans un monde d’inflation.

Préparez-vous.

En Turquie les possesseurs d’or s’en sortent bien.

Ceux qui ont d’autres devises aussi tant que ces autres devises ne sont pas non plus grignotées par l’inflation ce qui est de moins en moins le cas.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae