Fraudes et trafics d’influence dans les hautes sphères de l’UE

Mis en cause par une enquête de Libération, Klaus-Heiner Lehne réfute les allégations relatives à des dépenses abusives de la Cour, en matière de primes, d’indemnités de logement et de voitures de fonction.

Dans une enquête de Libération, on apprend que certains hauts responsables de la Cour des comptes européenne abusent tous azimuts : primes de logement exorbitantes pour domiciles fictifs, notes de frais non contrôlées, absences injustifiées, missions non vérifiées… Un comble pour un organe censé surveiller le bon usage des deniers publics européens.

Source à l’adresse RT France