La Corée du Sud va tester la reconnaissance faciale pour repérer les cas de Covid-19

La Corée du Sud va expérimenter un programme de reconnaissance faciale recourant à l’intelligence artificielle pour détecter les personnes infectées par le Covid-19. Le réseau de vidéosurveillance déployé dans la péninsule sera utilisé en ce sens.

La Corée du Sud va bientôt lancer une expérimentation visant à utiliser l’intelligence artificielle, la reconnaissance faciale et des milliers de caméras de vidéosurveillance pour suivre les déplacements des personnes infectées par le coronavirus, malgré les inquiétudes concernant l’atteinte à la vie privée, a rapporté Reuters le 13 décembre.

L’initiative sera lancée à Bucheon, l’une des villes les plus densément peuplées du pays, et devrait être opérationnelle en janvier, a déclaré un responsable de la ville auprès de l’agence de presse britannique.

Le système utilise des algorithmes d’intelligence artificielle et une technologie de reconnaissance faciale pour analyser les images recueillies par plus de 10 820 caméras de vidéosurveillance et suivre les déplacements d’une personne infectée, des personnes avec lesquelles elle a eu des contacts étroits et le port éventuel d’un masque, selon le plan d’action de 110 pages soumis par la ville au ministère des Sciences et des TIC (technologies de l’information et des communications) et communiqué à Reuters.

De nombreux gouvernements se sont tournés vers les nouvelles technologies et ont étendu leurs pouvoirs juridiques pour tenter d’endiguer la vague d’infections au Covid-19. La Chine, la Russie, l’Inde, la Pologne et le Japon, ainsi que plusieurs États américains, font partie des gouvernements qui ont mis en place ou au moins expérimenté des systèmes de reconnaissance faciale pour suivre les patients atteints du Covid-19, selon un rapport publié en mars par la Columbia Law School de New York.

Un responsable de Bucheon a déclaré que le système devrait réduire la pression sur les équipes de recherche surchargées dans une ville de plus de 800 000 habitants et aider à utiliser les équipes de manière plus efficace et plus précise.

La Corée du Sud dispose déjà d’un système de haute technologie de traçage des contacts qui recueille, entre autres informations personnelles, les données de cartes de crédit, les données de localisation des téléphones portables et les images vidéosurveillance.

Source à l’adresse RT France