Variant Omicron : la Norvège interdit la vente d’alcool dans les bars et restaurants

Craignant une explosion incontrôlable des cas de Covid-19 avant les fêtes, le gouvernement norvégien a interdit la vente d’alcool dans les bars et restaurants pour au moins quatre semaines.

La Norvège serre la vis devant la crainte que fait peser le variant Delta et le variant Omicron sur son système de santé.

Présentant, le 13 décembre, sa quatrième série de mesures en deux semaines, le gouvernement a cette fois annoncé l’interdiction de la vente d’alcool dans les bars et restaurants et d’autres restrictions comme la fermeture au grand public des gymnases, des salles de sport, des piscines et des règles plus strictes à l’école. Ces mesures sont couplées à une volonté d’accentuer la vaccination et de généraliser le télétravail.  

«Il n’y a pas de doutes, le nouveau variant [Omicron] change les règles. C’est pourquoi nous devons agir vite et nous devons agir encore», a justifié le Premier ministre  Jonas Gahr Store lors d’une conférence de presse convoquée avec un court préavis le 13 décembre. Le dirigeant craint une «congestion complète du système de santé». 958 cas du variant Omicron avaient été décelés le même jour dans le pays, dont 472 à Oslo. 

Prévisions alarmistes

Sans aucune mesure – y compris celles déjà en place – le pays scandinave de 5,4 millions d’habitants pourrait enregistrer dans trois semaines entre 90 000 et 300 000 nouveaux cas de Covid par jour et de 50 à 200 hospitalisations quotidiennes, selon l’Institut norvégien de santé publique (FHI) dans la matinée. Depuis 2020, le pays a enregistré 317 870 et 1 136 morts (chiffres du 13 décembre). 

L’alcool était précédemment autorisé à la vente jusqu’à minuit dans les bars et restaurants. L’AFP précise que des fêtes traditionnellement arrosées sont souvent organisées par les employeurs avant Noël dans le pays. L’une d’entre elle a engendré un foyer de contamination au variant Omicron fin novembre à Oslo. 

Source à l’adresse RT France