Berlin menace d’interdire le gazoduc Nord Stream 2 !

J’attends de voir avec impatience l’approvisionnement énergétique de la grande Allemagne en gaz et la production d’électricité pour permettre à l’industrie germanique de tourner à plein sans le gaz russe…

Il restera toujours le charbon me direz-vous ! Le charbon et sa pollution…

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Berlin menace de ne pas autoriser le fonctionnement du gazoduc Nord Stream 2 pour dissuader Moscou d’envahir l’Ukraine

Le nouveau gazoduc germano-russe risque de ne pas être autorisé à fonctionner en cas de nouvelle « escalade » en Ukraine, a indiqué dimanche soir la cheffe de la diplomatie allemande. Cette menace s’ajoute à celles du G7 qui avertit Moscou du risque de sanctions en cas d’agression militaire contre l’Ukraine. Ce pipeline d’approvisionnement qui tient tant à cœur à Poutine est déjà très critiqué par nombre de pays qui s’inquiètent d’une trop grande dépendance de l’Europe à l’égard de la Russie.

Menace d’arrêt

En raison de la situation sécuritaire tendue, « il a été convenu entre les Américains et l’ancien gouvernement allemand » d’Angela Merkel « qu’en cas de nouvelle escalade ce gazoduc ne pourrait entrer en service », a déclaré la cheffe de la diplomatie allemande, Annalena Baerbock sur la chaîne ZDF. La ministre des Affaires étrangères, qui a participé au cours du week-end à une réunion du G7 consacrée notamment aux tensions avec la Russie et s’entretiendra lundi avec ses partenaires européens du sujet, a ainsi précisé les menaces – le plus souvent voilées – lancées au sujet de Nord Stream II par le chancelier allemand Olaf Scholz.

« Ce serait une grave erreur de croire que violer les frontières d’un pays européen resterait sans conséquences », a-t-il encore déclaré dimanche soir lors d’une visite en Pologne.

Source AFP via La Tribune.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae