«Modèle de coopération inter-étatique au 21e siècle» : Poutine et Xi affichent leur bonne entente

Dans une conversation au ton amical avec son homologue chinois, le président russe Vladimir Poutine a loué la qualité de la relation entre la Chine et la Russie, fondée sur la «non-ingérence» et le «respect des intérêts de chacun».

Le contraste est saisissant : loin des relations complexes avec les Occidentaux –peu rodés à la réalité d’un monde multipolaire – la Russie et la Chine ont affiché ce 15 décembre leur franche entente, basée sur une compréhension et un respect mutuels.

«Je considère ces relations comme le modèle véritable de la coopération inter-étatique au XXIe siècle», a ainsi déclaré le président russe à son «cher ami» Xi Jinping dans un appel vidéo en partie retransmis par la télévision russe. Dans cette conversation au ton amical, Vladimir Poutine a tenu à saluer la qualité de la relation sino-russe, soulignant qu’elle se fondait sur la «non-ingérence», le «respect des intérêts de chacun» et leur «détermination à transformer la frontière commune en ceinture de paix éternelle et de bon voisinage».

Contrairement aux boycotts qui se multiplient dans les chancelleries occidentales, Vladimir Poutine a bien entendu confirmé sa venue aux JO d’hiver de Pékin, notant ainsi que les deux dirigeants se rencontreraient «en personne à Pékin» en février, à l’occasion de l’ouverture de l’Olympiade.

L’axe russo-chinois ne cesse de se renforcer ces dernières années, à mesure notamment des décisions géopolitiques prises par les Occidentaux à leur égard. Dernièrement, Pékin et Moscou ont ainsi peu apprécié l’organisation par le président américain d’un sommet virtuel sur la «démocratie». Dans une rare tribune conjointe, les ambassadeurs chinois et russe à Washington avaient ainsi fustigé la «mentalité de Guerre froide» des Etats-Unis pour avoir organisé ce sommet en excluant, entre autres, la Russie, la Chine et la Hongrie.

Source à l’adresse RT France