«Guide de l’inclusivité» : Bellamy met en garde contre «la haine des racines qui ont fait l’Europe»

François-Xavier Bellamy a critiqué de façon virulente une commissaire européenne qui entendait bannir de toute communication officielle l’emploi de formules jugées discriminantes, telles que «période de Noël» ou «Mesdames et Messieurs».

Lors d’une intervention au parlement européen de Strasbourg le 15 décembre, l’eurodéputé français François-Xavier Bellamy (PPE) a vivement réagi à la récente révélation d’une note interne de la Commission européenne qui recommandait de bannir toute référence religieuse à Noël, et plus généralement, toute expression jugée non-inclusive.

S’adressant nommément à la commissaire européenne à l’origine de cette note, Helena Dalli, l’ancien adjoint au maire de Versailles a mis en garde contre «la haine des racines qui ont fait l’Europe», appelant à «sauver Noël», qu’il a qualifié de «repère commun».

«Nier ce qui nous relie, c’est détruire toute possibilité d’appartenir à une culture commune, tout espoir d’assimilation, c’est ouvrir la voie à l’éclatement de nos sociétés, aux revendications communautaristes qui préparent les affrontements à venir», a entre autres déclaré François-Xavier Bellamy avant d’établir un parallèle entre la note interne susmentionnée et la récente campagne européenne pro-hijab, qui vantait notamment la «liberté dans» le voile islamique.

Le 30 novembre dernier, face à la polémique naissante concernant la note interne qu’elle avait commandée, la commissaire européenne Helena Dalli décidait de retirer son «guide de l’inclusivité» qui prévoyait, entre autres, de proscrire l’emploi de formules jugées discriminantes, telles que «période de Noël» ou «Mesdames et Messieurs».

Source à l’adresse RT France