Hadopi, 87 000 euros d’amendes et 82 millions de budget !

Haaa… les machins français dont nous avons le secret depuis la nuit des temps de nos administrations !

« Créée il y a onze ans, l’institution est censée lutter contre le piratage en ligne. Avec des résultats pour le moins modestes.
Critiquée dès sa création, l’Hadopi se révèle être un gouffre financier. A l’occasion du rapport annuel de l’année 2019 publié fin juillet, la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet dresse un bilan de ce qu’elle a rapporté au contribuable français. “Depuis 2011, le montant total cumulé des amendes prononcées et portées à la connaissance de la Commission est de 87 000 euros, dont près du tiers pour la seule année 2019” vante ainsi l’institution, comme l’ont repéré nos confrères de Next INpact. Une somme largement engloutie par ses frais de fonctionnement.

Comme le souligne Next INpact, l’Hadopi a coûté depuis ses débuts 82 millions d’euros à l’Etat français, ou plus précisément au ministère de la Culture. Ce fut 9 millions d’euros, rien que pour l’année 2019. Si nos confrères rappellent que cela équivaut à 942 euros dépensés par euro empoché grâce aux amendes infligées aux “pirates”, on peut aussi estimer que ces 87 000 euros collectés ne représentent que quatre jours de fonctionnement de l’Hadopi ».

Pour rappel, la mission de l’Hadopi consiste à identifier les internautes ayant téléchargé illégalement des contenus sur des plateformes de pair à pair, où les internautes effectuent leurs téléchargements auprès de machines appartenant à d’autres particuliers. Une démarche populaire au début des années 2000, mais qui ne représente aujourd’hui qu’une fraction du piratage en ligne. A ce jour, l’Hadopi reste totalement inopérante pour contrer le piratage en téléchargement direct, ou en streaming, notamment par le biais de l’IPTV !!!

Hahahahahaha…. Hadopi fait la chasse au Dahu, ou alors au Yéti.

En fait Hadopi c’est un peu la ligne Maginot voyez-vous. Cela se contourne, et donc cela ne sert à rien, mais alors vraiment à rien.

En France supprime-t-on un truc qui ne sert çà rien ?

Non.

On augmente la dose… surtout ces derniers temps.

Moins ça marche plus il en faut !

C’est valable pour les vaccins. Moins ça marche, plus on pique.

Plus y a de dettes plus on en fait

Plus l’Europe merdouille, plus il nous faut encore plus d’Europe.

Hadopi, c’est pareil. Moins ça marche plus faut renforcer les moyens d’Hadopi. Hahahahahaha. On rigole, on rigole.

Hadopi vient de tenir une conférence de presse sur la lutte contre le piratage de Netflix par Minitel hahahahahahahahahahaha !!!

Je suis méchant, on va créer un nouveau machin dans lequel on va fusionner deux bidules, ce qui va donner naissance à un nouveau géant l’ARCOM, fusion d’Hadopi et du CSA, avec pouvoirs élargis, surtout pour dire qui a le droit de se taire et de ne pas dire !!!!

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source BFM TV ici

Source à l’adresse Insolentiae