Détenteurs de la dette américaine. Le Japon 1er. La Russie réduit encore et encore !

Les premiers détenteurs étrangers de la dette des États-Unis sont le Japon (1 320,4 milliards de dollars) et la Chine (1 065,4 milliards). Ils sont suivis du Royaume-Uni, de l’Irlande et du Luxembourg.

La Russie a encore réduit ses placements dans la dette américaine en vendant l’équivalent de 198 millions de dollars, selon le département du Trésor américain.

Moscou  en détient désormais l’équivalent de 3,72 milliards de dollars. Les placements russes dans les bons du Trésor à court terme constituent la majeure partie (3,17 milliards de dollars) du portefeuille russe.

Pour mémoire, les ventes massives de bons du Trésor américains ont débuté en 2018 sur fond de sanctions alors que la Russie en avait acquis pour 96 milliards de dollars (84,97 milliards d’euros).

En avril 2018, elle n’en détenait plus que pour 48,7 milliards et en mai pour 14,9 milliards.

Avec plus que 3.7 milliards de dollars, globalement la Russie ne détient plus que ce qui est strictement nécessaire à son commerce et à ses échanges économiques avec le reste du monde.

Pour la Russie, la « dédollarisation » de son économie est achevée, bien avant celle de la Chine qui a de la peine à se faire rapidement, bien que progressivement les excédents détenus par la Chine libellés en dollars diminuent également.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Agence de presse russe Sputnik.com ici

Source à l’adresse Insolentiae