Covid-19 : Martin Hirsch compare le variant Omicron à un «sniper»

Le Directeur général de l’AP-HP a déclaré que le variant Omicron était «un sniper qui, dès qu’il a une cible devant lui, la tire». Selon le gouvernement, ce variant devrait devenir majoritaire en France entre Noël et le Nouvel An.

Ce 22 décembre sur Franceinfo, le Directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) Martin Hirsch s’est exprimé au sujet des fêtes de fin d’année dans un contexte de propagation du variant Omicron du Covid-19. 

Vous êtes sur un champ de tir, sous la mitraille, il vaut mieux pas traverser à visage découvert pour se demander si les 10 snipers vont vous tirer dessus

Après avoir affirmé qu’«aimer les gens, en ce moment, c’est ne pas les voir de trop près» et avoir évoqué l’hôpital qui se trouve «dans une situation très compliquée», Martin Hirsch s’est exprimé en ces termes : «Ce qui peut permettre de ralentir [le virus], c’est le fait que tout le monde […] adapte son comportement à une situation […] C’est comme quand vous êtes sous la mitraille, vous êtes sur un champ de tir, sous la mitraille, il vaut mieux pas traverser à visage découvert pour se demander si les 10 snipers vont vous tirer dessus. Omicron est un sniper qui dès qu’il a une cible devant lui, la tire. Donc il vaut mieux rester à couvert, voilà c’est assez simple.»

Le variant Omicron du Covid-19 majoritaire en France «entre Noël et Nouvel An», selon Gabriel Attal

Ces déclarations sont survenues quelques heures avant l’intervention du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur la situation épidémique, à l’issue du conseil des ministres.

L’épidémie risque de repartir en trombe

Le variant Omicron «se rend progressivement majoritaire dans plusieurs régions de notre pays, notamment en Ile-de-France, à Paris plus particulièrement. Il devrait l’être bientôt au niveau national, probablement entre Noël et Nouvel An», a-t-il annoncé avant de prévenir que «l’épidémie risque de repartir en trombe».

Aucune nouvelle mesure visant à freiner la propagation du virus n’a cependant été annoncée pour le moment. Le porte-parole du gouvernement a toutefois précisé qu’une «réévaluation régulière» de la situation sanitaire aurait lieu, notamment lors du Conseil des ministres prévu le 27 décembre et qui devrait adopter l’introduction du pass vaccinal.

Gabriel Attal a également réitéré l’appel du gouvernement aux Français «à la prudence» pendant les réunions familiales des fêtes de fin d’année. «Il n’y aura pas de trêve des confiseurs dans notre lutte contre l’épidémie», a-t-il prévenu. 

Le ministre de la Santé Olivier Véran avait déjà alerté ce même 22 décembre sur BFMTV-RMC que le nombre de contaminations devrait dépasser les 100 000 par jour en France d’ici à la fin décembre du fait de la très forte contagiosité d’Omicron.

Source à l’adresse RT France