D’anciens élèves de Science Po Grenoble appellent au retour des «principes républicains»

Dans une tribune parue dans le Journal du dimanche le 25 décembre, d’anciens étudiants de Science Po Grenoble dénoncent une «dérive dangereuse» de l’école, appelant à la réformer pour y garantir le respect des valeurs républicaines.

Alors que l’Institut d’études politiques (IEP) de Grenoble est dans la tourmente depuis la suspension d’un professeur dénonçant une dérive «woke» au sein de l’établissement, une tribune signée par d’anciens étudiants est parue dans le Journal du dimanche (JDD) le 25 décembre pour appeler à une réforme de l’école, quelques jours après une autre tribune parue dans Le Figaro.

Estimant que l’IEP de Grenoble «fait l’objet d’une dérive dangereuse» et est manipulé par «un combat idéologique interne qui n’a rien à faire à l’université», la tribune renvoie dos-à-dos «certains enseignants-chercheurs et étudiants». Les signataires appellent ainsi au retour des «principes républicains» au sein de l’IEP, un lieu «où tous les potentiels se rencontrent» et où ne doit pas régner la crainte de débattre.

Dénonçant également les «desseins idéologiques» de certains étudiants qui détournent leur mandat au sein des instances représentatives de l’IEP à des fins militantes, le texte y voit un certain dévoiement de l’argent public qui finance l’IEP où sont mis en danger «des individus, voués aux gémonies, en place publique». «Si l’organisation collective permet de telles dérives, c’est qu’elle doit être réformée en profondeur», ont ainsi diagnostiqué les auteurs de la tribune. «Liberté d’expression, nécessité de débattre, importance d’un équilibre entre les sensibilités, ces principes devraient impérativement être respectés», insistent-ils.

La tribune demande ainsi à «la ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, ainsi qu’à la direction et aux instances de décision de l’établissement, de prendre toutes les mesures pour garantir cet indispensable équilibre».

Source à l’adresse RT France