Pour son 100e anniversaire, le fils du général de Gaulle reçoit les félicitations de Poutine

A Paris, l’ambassadeur russe a transmis une lettre de Vladimir Poutine destinée à Philippe de Gaulle, qui souffle sa centième bougie. L’occasion de saluer l’œuvre de son père, «l’un des hommes d’Etat les plus éminents d’Europe du XXe siècle».

Ce 27 décembre, l’ambassadeur russe en France Alexeï Mechkov a reçu à l’hôtel d’Estrées, à Paris, le petit-fils du général de Gaulle, Pierre. Il lui a transmis une lettre de félicitations adressée par Vladimir Poutine à son père, Philippe de Gaulle, à l’occasion du 100e anniversaire de ce dernier, qu’il fêtera le 28 décembre.

Dans ce courrier, que RT France a pu consulter, le président russe remercie les descendants du général de Gaulle de lui avoir transmis l’ouvrage De Gaulle, mon père, publié pour la première fois en 2003 par Philippe de Gaulle. 

Une contribution inestimable au développement de relations franco-russes constructives

Vladimir Poutine y souligne que le général de Gaulle fait partie des «hommes d’Etat les plus éminents d’Europe du XXe siècle». Outre «le renforcement de l’autorité internationale» de la France durant sa présidence, le dirigeant russe souligne que le général a apporté «une contribution inestimable au développement de relations franco-russes constructives, au renforcement de l’entente mutuelle et de la confiance entre les peuples». A l’occasion du 80e anniversaire de l’invasion de l’URSS par l’Allemagne nazie en juin 2021, Vladimir Poutine avait d’ailleurs évoqué «le rêve de Charles de Gaulle d’un continent uni […] de Lisbonne à Vladivostok», même si celui-ci n’était pas voué à devenir réalité.

Dans sa lettre, il se souvient aussi du «plaisir d’avoir inauguré ensemble», avec son «bon ami Jacques Chirac», un monument dédié au général de Gaulle à Moscou en 2005, en présence d’anciens combattants français. «Depuis, des manifestations culturelles conjointes franco-russes se tiennent régulièrement au pied de ce majestueux monument», rappelle Vladimir Poutine, qui conclut sa lettre en souhaitant «bonne santé, prospérité et force d’âme» aux descendants du général de Gaulle.

Le petit-fils, Pierre (né en 1963), qui a choisi une carrière économique l’ayant amené au poste de directeur général de la Banque Heritage, a salué l’initiative et fait part de sa «fierté». Il a formulé ses «vœux de bonne santé et de prospérité pour le président Poutine et tout le peuple russe».

Son père, Philippe de Gaulle, a emprunté la voie de l’armée, suivant les traces de son père Charles. Ses nombreux faits d’armes sont en revanche moins connus du public : après avoir fui en Grande-Bretagne suite à l’invasion allemande en 1940, il s’est engagé dans les rangs des Forces navales françaises libres, participant à de nombreuses batailles navales. En 1944-1945, il a participé à la libération de Paris et commandé un peloton de forces terrestres lors de batailles dans l’Est du pays. Blessé six fois au total pendant la guerre, il a été fait chevalier de la Légion d’honneur pour son courage en 1946. 

Poursuivant sa carrière militaire en tant qu’amiral jusqu’en 1982, Philippe de Gaulle a reçu de nombreuses décorations, dont la Grand-Croix de la Légion d’honneur, l’Ordre du Mérite maritime, ou encore l’Ordre de la Guerre patriotique de 1ère classe, ordre soviétique remis en 1985 en l’honneur du 40e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique. Un hommage renouvelé dans la lettre du président russe, qui exprime son «admiration pour le courage et l’héroïsme dont [il a] fait preuve pendant les années de la lutte contre les envahisseurs fascistes».

Philippe de Gaulle a également eu une carrière politique, puisqu’il a fait partie du bureau politique du Rassemblement pour la République jusqu’en 2002, et a été élu plusieurs fois sénateur de Paris. Il a également été membre de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat, avant de publier son autobiographie De Gaulle, mon père.

Source à l’adresse RT France